Midi Olympique
 
Article
commentaires
Pro D2

C'est Albi qui sourit

C'est Albi qui sourit

Par Rugbyrama
Par Rugbyrama - Le 17/05/2009 à 12:00
En prenant le bonus offensif devant Béziers (24-6), Albi souffle la 3e place à la Rochelle qui n'a pas su en faire autant devant Tarbes (19-13). Les Tarnais recevront donc les Maritimes en demi-finale. Vainqueur à Narbonne (16-29), Oyonnax a conservé sa 5e place et ira à Agen. Lyon reste à quai.

En s'imposant contre Béziers (24-6) avec le bonus, c'est donc Albi qui réalise la très bonne opération de cette dernière journée de Pro D2. Les Tarnais auront toutefois dû attendre les ultimes minutes de la rencontre pour exulter. Et ils peuvent remercier leur demi de mêlée Sébastien Pagès, déjà auteur d'un essai en début de match (10e), qui a marqué celui du bonus offensif à la 70e minute, synonyme de demi-finale à domicile. Juste avant la pause, Yohann Misse avait également passé la ligne d"en-but héraultaise (34e). Le strict minimum… Mais qui donne un bénéfice maximal au regard des résultats des demies ces dernières saisons.

Dans le même temps, La Rochelle, le principal rival dans cette course, s'est fait quelques frayeurs contre Tarbes. Si les Maritimes ont fini par l'emporter (19-13) grâce notamment à une belle performance de leur paquet d'avants et un nouvel essai de pénalité à la 52e (le cinquième en cinq matchs), ils étaient pourtant menés (13-6) à la mi-temps. Et virtuellement éliminés… Les Rochelais ont donc laissé filer une demie à la maison qui leur tendait les bras mais ont tout de même préservé l'essentiel, à savoir assurer leur place en phases finales. Ils se déplaceront samedi prochain (16h) en terres albigeoises dans l'optique de décrocher leur billet pour la finale d'accession.

Oyonnax dernier qualifié, Lyon écarté

Oyonnax l'ayant emporté (29-16) à Narbonne, c'est le statut quo au niveau de la 5e et dernière place qualificative. Les joueurs de l'Ain ont obtenu le billet tant convoité et iront affronter Agen sur son terrain dans l'autre demie (dimanche, 15h). S'appuyant sur la botte de Montagnat, les hommes de Christophe Urios et Olivier Nier ont fait la course en tête de bout en bout même s'ils ont tremblé en fin de match. Les Audois sont en effet revenus à seulement trois longueurs de leurs adversaires à dix minutes de la fin de la rencontre et c'est un essai de pénalité (77e) qui a libéré les Oyonnaxiens… Au grand dam de Lyonnais qui, malgré leur nouveau succès à Auch (12-10), le huitième au cours des neuf derniers matchs, échouent à un petit point des sésames pour les demies. Et n'ont pas réédité leur performance de la saison passée où ils s'étaient qualifiés lors de l'ultime journée aux dépends d'Agen. Les Rhodaniens, s'ils n'ont pas réussi à empocher le bonus, avaient toutefois rempli leur part du contrat en s'imposant dans le Gers, avec douze points de leur buteur Romain Loursac.

Dans le match des ténors du Pro D2 qui opposait Agen au Racing-Metro, les Lot-et-Garonnais se sont appliqués à bien terminer la phase qualificative (victoire 32-17) contre des Franciliens peu concernées et déjà en Top 14 depuis plusieurs semaines… En faisant le break d'emblée (14-0 au bout de 14 minutes de jeu), les Agenais se sont rendus la tâche facile et ont ainsi préparé leurs phases finales dans les meilleures conditions. Mais lors des rencontres à élimination directe, contre les autres grosses cylindrées du championnat, ils feront certainement face à une plus forte adversité.

Béziers lanterne rouge

En bas du classement, Bourg-en-Bresse s'est offert un véritable un feu d'artifice avant de dire adieu au Pro D2. Les Bressans l'ont en effet emporté sur un score fleuve (52-27) contre Colomiers. Un succès qui leur permet de quitter la dernière place et de s'installer en 15e position. Autant dire que les Burgiens ont également réalisé une belle opération car en cas de relégation administrative d'un autre club, ce sont eux qui se verraient repêchés. Et c'est donc Béziers, dont la saison aura décidément été catastrophique jusqu'à son terme, qui prend la place de lanterne rouge. Les Héraultais n'ont pas démérité à Albi (défaite 24-6) mais ont fini par se laisser distancer.

Enfin, dans les deux matchs sans enjeu de cette 26e journée, Aurillac et Grenoble ont fini sur une bonne note en allant chercher une victoire à l'extérieur. Les Cantaliens ont gagné à Pau (19-16) en grande partie grâce aux coups de pied de Bourlon. Pour les Béarnais, encore en lice pour les demies il y a peu, il était temps que la saison se termine puisqu'ils ont subi sept défaites lors des neuf dernières rencontres. Quant aux Isérois, ils se sont imposés (21-19) sur le terrain de l'Union Bordeaux-Bègles au terme d'un match durant lequel six essais ont été inscrits (trois de chaque côté).