Midi Olympique
 
Pro D2

Aurillac à la relance

Aurillac à la relance

Par Rugbyrama
Dans cet article
Par Rugbyrama - Le 04/03/2009 à 15:30
Vainqueur de Lyon (18-9) samedi dernier, Aurillac a stoppé sa série noire. Incapable de s'imposer durant neuf rencontres, les Cantalous se sont fait violence et ont enfin retrouvé le sourire. Le maintien en bonne voie, le Stade Aurillacois espère terminer la saison comme il l'avait entamée.
 

La situation s'avouait dramatique, cauchemardesque, insupportable. Les qualificatifs manquaient pour décrire la spirale négative dans laquelle Aurillac était tombé. Le bonheur avait fui le Cantal depuis presque trois mois. Le 6 décembre exactement et un revers à Béziers (25-16). Une date marquant le début d'une incroyable série de défaites. Alors leader du Pro D2, le Stade aurillacois s'est écroulé. Inexplicablement. Au point de dégringoler jusqu'à la douzième place du classement. Mais à force de persévérance, Aurillac a stoppé l'hémorragie. Enfin !

Disposant de Lyon (18-9), les Cantalous ont retrouvé un rictus de bonheur sur leurs visages. Une joie mettant fin à l'angoisse des défaites. "Cette victoire-là, elle fait du bien ", lâchait dans les vestiaires de Jean-Alric le coentraîneur Lionel Viallard. "Il nous a manqué deux essais pour que la fête soit encore plus belle. Mais nous n'allons pas faire la fine bouche après cette longue période de disette." Une bouffé d'oxygène qui tombe au bon moment pour les Auvergnats qui sont allés la chercher au plus profond d'eux. "Sans être véritablement géniaux, nous avons eu l'envie nécessaire pour renouer avec la victoire", analysait dans Midi Olympique le demi de mêlée Mikael Gracia. Le moral devrait lui aussi revenir comme l'avance l'autre entraîneur, Thierry Peuchlestrade: "Au-delà du plan comptable, c'est surtout les têtes qui vont être plus légères ".

Simple feu de paille?

Les quatre points du succès face au Lou permettent inexorablement à Aurillac de prendre ses distances par rapport à la zone des relégables. Le matelas s'avère confortable avec dix-neuf points d'avance sur Béziers. Mais attention à ne pas le galvauder. Une nouvelle mauvaise série et Aurillac pourrait rencontrer de nouveaux ses vieux démons. C'est pour cette raison que le président Christian Millette souhaite que les siens persévèrent : "Il ne faut pas s'arrêter en si bon chemin afin d'assurer une fin d'exercice digne du début de saison."

Une entame de saison durant laquelle les coéquipiers de Fayçal Boukanoucha s'avouaient irrésistibles. Un jeu alléchant pour une réussite insolente. Si les objectifs ne sont plus les mêmes qu'au mois de novembre dernier, Aurillac veut retrouver son vrai visage pour remonter dans la hiérarchie. Thierry Peuchlestrade croit au potentiel de ses troupes: "Si nous reproduisons ce genre de prestation, nous pouvons encore prendre des points." Samedi pour le réception de Bourg-en-Bresse, on verra si Aurillac est revenu sur le bon chemin. Ou si le succès contre Lyon n'était qu'un simple fait de paille.

 
  commentaire(s)
Ajoutez le vôtre !
  commentaire(s)
Ajoutez le vôtre !
 
×