Joie Saracens - septembre 2013 - DPPI
 
Article
commentaires
Premiership (Angleterre)

Premiership: Les Saracens démarrent en trombe

Les Saracens démarrent en trombe

Par Midi Olympique
Dernière mise à jour Le 19/09/2013 à 10:45 -
Par Midi Olympique - Le 19/09/2013 à 10:45
Les futurs adversaires de Toulouse en H Cup ont commencé leur championnat avec deux victoires avec bonus. Les Londoniens risquent de faire figure d'épouvantail avec leur effectif vraiment impressionnant.

Deux journées de championnat et trois clubs à deux victoires: les Saracens, Northampton et Bath. Mais ce sont les Saracens qui sont premiers du classement avec 10 points, soit deux victoires avec bonus. A chaque fois, les Londoniens ont franchi la barre des 40 points: 42 contre les London Irish et 44 contre Gloucester. Les champions 2011 ont donc mis d'entrée la main sur cette compétition, on dira qu'ils ont eu un peu de réussite samedi dernier puisque Gloucester s'est retrouvé à quatorze dès la deuxième minute de jeu. Le pilier Wood s'étant laissé aller à un coup de pied à la face du Namibien Jacques Burger, qui revient tout juste à la compétition après dix-huit mois de galères (problèmes à un genou). "J'avais oublié quel effet ça faisait de jouer 80 minutes. Mais je veux donner un coup de chapeau aux joueurs de Gloucester, ils ont bien lutté jusqu'au bout. Sur le moment, ça ne nous a pas beaucoup changé la vie de jouer contre quatorze joueurs, mais on a bien senti que nous étions de mieux en mieux en conquête et à la fin, nous nous sommes détachés". Il n'y avait que 12-10 pour les Sarries à la pause, puis Burger a mis un tampon à l'ouvreur Freddie Burns, qui est sorti, et les Saracens ont logiquement creusé l'écart.

Stabilité en tête, Vunipola en plus, Barritt absent

Cette équipe a finalement peu changé à l'intersaison si ce n'est qu'elle a recruté le numéro 8, Billy Vunipola. Un joueur très prometteur venu des Wasps, qui a fait ses débuts internationaux en juin. Il va retrouver chez les "Rouges et Noirs" son frère Mako qui était de la dernière tournée des Lions. Les Saracens ont aussi fait venir le pilier samoan des Harlequins, James Johnson, (le frère de Census, le Toulousain) mais aussi Marcelo Bosch, le centre des Pumas qui a montré tout son talent offensif avec Biarritz depuis 2007. L'équipe a gardé ses joueurs phares comme le deuxième ligne et capitaine Steve Borthwick, l'ailier Chris Ashton ou le demi d'ouverture Owen Farrell ou le pilier Matt Stevens. Elle compte en tout 22 internationaux dans un effectif qui n'a plus rien à envier en profondeur à celui de Leicester. A noter qu'il ne compte... que sept Sud-Africains, contrairement à l'idée reçue qui voudrait que cette équipe soit la sixième franchise professionnelle de la SARU, même si effectivement ses propriétaires sont des compatriotes de Nelson Mandela.

Les Londoniens s'étaient fait surprendre l'an passé par Northampton en demi-finale, ils sont en piste pour aller au moins encore en finale cette saison. Ils espèrent aussi faire un coup en coupe d'Europe puisqu'ils sont dans la poule de Toulouse en compagnie de deux "petits", les Zebre et le Connacht. L'an passé, ils avaient persévéré jusqu'en demi-finale mais n'avaient pas existe face à Toulon, malgré l'avantage du terrain. Mais ils viennent de vivre leur premier coup dur avec la blessure du trois-quarts centre international Brad Barritt, absent jusqu'à Noël. Il était le chef de la défense, le gros point fort des Saracens la saison dernière. On avait vu que c'était toujours le cas, notamment lors du match d'ouverture contre les London Irish qui avaient tenté de mettre d'entrée le feu au match.

 
 

commentaires


  • SUDOUEST25/09/2013 23:16

    Bonsoir les amis, bonne nuit et à demain ...

  • SUDOUEST25/09/2013 06:26

    Allez, allez, allez ... en vous levant tôt, l'avenir vous tend les bras !!! ... enfin, peut-être ... si vous le valez bien, comme dirait mamie Zainzain ...

  • SUDOUEST24/09/2013 23:17

    Bonne nuit et à demain les amis ...