Perpignan Usap 2011-2012 - Midi Olympique
 
Matches amicaux

Faux départ à l'Usap

Faux départ à l'Usap

Par Rugbyrama
Dans cet article
Dernière mise à jour Le 31/07/2011 à 18:43 -
Par Rugbyrama - Le 31/07/2011 à 18:43
Face à un XV agenais déjà rôdé, les Perpignanais ont souffert d'un manque flagrant d'automatismes ce vendredi à Aimé-Giral. Certes, près d'une dizaine de titulaires potentiels manquaient à l'appel. Mais cette défaite (12-28) montre les limites des troupes de Jacques Delmas en ce début de saison.
 

"Le meilleur recrutement, c'est de garder ses joueurs." Ce vendredi, cette maxime se vérifia une fois encore en terre catalane. Même si le visage de l'effectif perpignanais n'a que très peu bougé à l'inter-saison ; année de Coupe du monde oblige, les grosses écuries du championnat sont privées de nombreux internationaux en cette première partie de saison. Résultat, l'équipe alignée par le manager sang et or, Jacques Delmas, manquait cruellement de repères sur la pelouse d'Aimé-Giral : "On a failli au niveau de la puissance, de la vitesse et de la lucidité. Cela fait beaucoup de secteurs à corriger." Au cours du premier acte, les coéquipiers de Jean-Pierre Pérez n'ont jamais été en mesure d'imposer leur rythme. Au point même de subir face à une équipe agenaise peu remaniée par rapport à la fin de saison dernière : "On n'a fait que défendre. On a mal négocié les quelques ballons que nous avions à jouer ", regrette Delmas.

" Il aurait fallu faire des portés pendant 80 minutes "

Pour se rassurer et masquer leur fébrilité, les Usapistes s'en remettaient à leurs avants pour virer en tête à la pause (7-0). "Il aurait fallu faire des ballons portés pendant quatre-vingt minutes", ironisait l'ancien coach du Stade français. En deuxième mi-temps, le trio d'entraîneurs sang et or Delmas-Goutta-Manas rajeunissait encore son équipe en propulsant de nombreux espoirs sur le devant de la scène. Pour sa part, le staff agenais apportait davantage d'expérience à son effectif en faisant rentrer quelques cadres tels Monribot, Narjissi et Tian. Ce dernier ne tardait d'ailleurs pas à se mettre en évidence. Le funambule ivoirien bonifiait deux ballons en moins de cinq minutes et permettait aux Lot-et-Garonnais de prendre l'avantage au score. De son côté, la jeune garde catalane prenait un sérieux coup au moral. Assommée, l'Usap revenait péniblement dans la partie grâce à un essai collectif de son huit de devant (12-14, 53e). Seulement voilà, les Perpignanais se montraient trop inconstants, et encaissaient deux essais supplémentaires, dans la dernière demi-heure, par manque de rigueur défensive.

Preuve ultime du manque d'application des troupes catalanes pour ce match de reprise, Nicolas Laharrague commettait, sur la sirène, un en-avant dans l'en-but agenais. Delmas : "On a été plus cool en deuxième mi-temps. Mais on va densifier le groupe, le resserrer, et se préparer aux échéances futures." Pour se remobiliser et se remettre immédiatement dans le droit chemin, rien de tel que la réception du... Stade toulousain, champion de France en titre.

 
  commentaire(s)
Ajoutez le vôtre !
  commentaire(s)
Ajoutez le vôtre !
 
×