Ligue Celtique

Un brin de Celtes !

Après chaque journée de Ligue celtique, retrouvez sur notre site tout ce qu'il faut retenir des derniers matchs de la compétition. La 4e journée a été marquée par l'énorme match du Leinster, large vainqueur du Munster (30-0) dans le choc irlandais, ou la grosse performance de Ryan Jones.

 
Un brin de Celtes ! - Rugby - Ligue CeltiqueOther Agency
 

A retenir

Le Leinster a rappelé à ceux qui en doutaient que leur titre de champion d'Europe glané en mai dernier, n'était pas un accident. Les joueurs de Michael Cheika ont infligé une cinglante défaite à leurs grands rivaux du Munster (30-0). Contrairement à Tony McGahan, Michael Cheika avait choisi d'aligner sa meilleure équipe au départ. Un choix payant. Plus agressifs en défense et dominateurs dans le jeu d'avants, les partenaires de Leo Cullen ont pris le Munster avec ses propres armes et décroché un succès bonifié. Le Leinster profite de la défaite d'Edimbourg battu dimanche à Swansea par les Ospreys pour prendre la tête de la Ligue celtique. Ça va beaucoup moins bien en revanche pour les Cardiff Blues. Les derniers demi-finalistes de la H Cup sont méconnaissables. Samedi, dans leur enceinte flambante neuve du Cardiff city stadium, ils ont encore trouvé le moyen de perdre face à Glasgow. Bien que saoulés de ballons, les "Bluesmen" n'ont jamais su trouver la faille dans une défense écossaise extrêmement bien regroupée. A moins de quatre jours de la réception des Harlequins, Cardiff affiche un bilan catastrophique de quatre défaites en cinq rencontres et pointe à une bien indigne huitième place. Sifflés lors de leurs dernières sorties à domicile, les "Galactiques" des Ospreys ont enfin été à la hauteur de leurs ambitions. Vainqueur avec le bonus offensif d'Edimbourg, la franchise de Neath Swansea grime sur le podium.

Les joueurs

Et dire que Michael Cheika disait de lui qu'il était encore rouillé! Brian O'Driscoll a illuminé de sa classe et de son génie le derby du Trèfle entre le Leinster et le Munster. BOD a prouvé qu'à 30 ans, il restait un joueur à part et un "match winner" d'exception. Sur son essai marqué en début de seconde période, il élimine d'une facilité déconcertante Jean de Villiers et Keith Earls et scelle définitivement le sort de la rencontre. Sous les yeux de Warren Gatland, Ryan Jones a marqué des points au moment où la question du capitanat des Diables rouges s'est à nouveau posé. Toujours aux avants-postes, le soldat Ryan a montré la voie à ses coéquipiers aussi bien au large que dans le combat au près. Un vrai leader hors-pair... D'ailleurs, ce lundi, Gatland l'a confirmé dans son rôle de capitaine de l'équipe nationale.

L'essai

Il est né de la formidable réaction d'orgueil de l'Ulster. Après avoir encaissé une pénalité de Stephen Jones, les Ulstermen récupèrent la balle sur le coup d'envoi. Le ballon vole de main en main jusqu'à l'arrière Clinton Schifcofske. Ce dernier perce la ligne de défense des Scarlets et passe au sol. Le ballon ressort vite pour le capitaine Paddy Wallace. D'une magnifique passe sautée, le centre international irlandais retrouve BJ Botha lancé comme un fusée V2. Le champion du monde sud-africain évite un plaquage avant de servir dans le mouvement Willie Faloon. Le flanker de 23 ans parachève le travail d'un plongeon rageur entre les poteaux. Un chef-d'oeuvre de jeu dans la profondeur et de passes dans la défense!

La curiosité

Il s'agissait du retour à la compétition des derniers attardés de la meute des Lions partis l'été dernier chasser les Springboks en Afrique du Sud. A une semaine du commencement de la Coupe d'Europe, les Brian O'Driscoll, Paul O'Connell, David Wallace, Stephen Jones, Matthew Rees et consorts ont donc tous renfilé le bleu de chauffe.

La stat

A force de les encenser et de les mettre sur un piédestal, on en avait oublié l'essentiel! Aussi formidables et impressionnants qu'ils puissent être, les joueurs du Munster n'en demeurent pas moins des hommes et ne sont pas à l'abri comme les autres d'un gros passage à vide. Pour la première fois depuis la création de la Ligue celtique en 2001, les joueurs se sont inclinés sans marquer le moindre point.

La polémique

Cela arrive même aux plus expérimentés! Samedi, le joueur le plus capé du rugby irlandais John Hayes (35 ans, 96 sélections) a pété les plombs face au Leinster. Le pilier du Munster s'est fait expulser à la 55ème minute pour avoir confondu le visage de Cian Healy avec un paillasson. Ce stamping risque de coûter très cher à Hayes. Au minimum cinq semaines de suspension. Ce qui lui permettrait néanmoins de revenir pour les tests avec l'Irlande cet automne. Le verdict de la commission de discipline sera rendu ce mardi après-midi.

Le blessé

La plus grosse inquiétude concerne le pilier gauche des Ospreys Duncan Jones. Sorti en boitant face à Edimbourg, le pilier gauche gallois souffre d'une profonde déchirure aux adducteurs et pourrait manquer les tests de novembre avec le pays de Galles.

Le Français

Tout juste remis du virus de la grippe, le pilier international Julien Brugnaut n'était pas du voyage du Munster à Dublin. Il devrait faire son retour sur le banc ce week-end à l'occasion de face à Northampton.

 - Rugbyrama
 
 
 
À ne pas manquer
  • Abonnement

    Gérez votre abonnement ou abonnez-vous à Midi Olympique, le journal du rugby : voir toutes nos offres…

  • La chronique de Pierre Villepreux

    Ancien international français, il a également été entraîneur du XV de France et reste encore aujourd'hui un des personnages phare du rugby Français.

  • Toutes nos vidéos

    Retrouvez toutes nos vidéos de rugby…

Suivre Eurosport.com
 
Sur Facebook
 
Sur Twitter
 
Sur Mobile
iPhone | Android |