ligue celte 2010 - Icon Sport
 
Article
commentaires
Ligue celte

Trévise et les Hérons officiellement intégrés

Trévise et les Hérons officiellement intégrés

Par Rugbyrama
Par Rugbyrama - Le 08/03/2010 à 18:52
Il y aura 12 clubs en Ligue celte l'an prochain, contre 10 actuellement. Deux ans après le lancement du projet, l'intégration de deux équipes italiennes a été officialisée. Trévise et les Hérons auront la lourde tâche de défendre les couleurs des Italiens, qui attendent beaucoup de cette intégration

Fin janvier, après des mois de palabres, on était resté sur le refus des clubs italiens de s'acquitter des 7 millions d'euros de droits d'entrée subitement exigés par les Celtes. Les négociations semblaient alors au point mort. La semaine dernière encore, le président de la Fédération italienne Giancarlo Dondi exprimait son courroux dans Midi Olympique. "Je crois que dans la vie, il faut faire les choses dans la dignité. Tout n'est pas une question d'argent, on ne peut pas tout accepter. On veut bien payer mais on ne veut pas qu'on mette les mains dans nos poches…"

Finalement, les choses sont allées très vite en besogne semble-t-il. A la surprise générale, un communiqué de presse envoyé par le bureau exécutif de la Ligue celte ce lundi après-midi officialisait l'intégration de deux équipes italiennes. "Le rugby celte est ravi d'annoncer ce lundi qu'à partir de la saison prochaine, la Ligue celte comprendra deux équipes italiennes. Les trois Unions celtes (Irlande, Ecosse et pays de Galles, NDLR) ont unanimement apporté leur accord à leur introduction." Dès 2010-2011, la compétition comprendra donc deux clubs italiens, deux clubs écossais, quatre clubs irlandais et quatre clubs gallois.

Dondi : "Un effet sur l'équipe nationale"

Un accord portant sur quatre ans a été trouvé avec Trévise et les Hérons, une équipe remaniée de Viadana qui englobe Viadana donc, mais aussi Overmarch Parme, Gran Parma, Colorne, Noceto, Reggio Emilia, Modene et Mantou. Le directeur du rugby celte, David Jordan, assure qu'il s'agit d'un "grand pas en-avant pour la Ligue celte". "En plus d'ajouter des matchs aux équipes déjà incluses, cela va aussi apporter plus d'argent et une plus grande exposition sur la scène européenne. Cela va booster la compétition également."

Pas un mot, en revanche, sur les conditions financières finalement demandées… Dondi, qui se montrait si circonspect il y a quelques jours, semble en tout cas beaucoup plus enthousiaste dans ce communiqué : "Je suis ravi de voir qu'après plusieurs mois d'intenses négociations, un accord a été trouvé. Je suis persuadé que les bénéfices de cette participation à la Ligue celte se feront ressentir dans tout le rugby italien et aura un effet positif sur la compétitivité de notre équipe nationale."