Getty Images

La fratrie Barrett, un cas très rare mais pas une révolution

La fratrie Barrett, un cas très rare mais pas une révolution

Le 20/10/2017 à 11:30Mis à jour Le 20/10/2017 à 12:25

Trois frères sous le même maillot national, c’est rare. Trois frères qui jouent un test ensemble, comme les frères Barrett au mois de juin lors de Nouvelle-Zélande - Lions Britanniques, c’est rarisssime. Petit retour historique.

Les frères Barrett, Beauden, Scott et Jordie ne sont pas le premier trio familial à porter un maillot national. La Nouvelle-Zélande avait déjà connu ça avec les Brownlie, les Nicholl et plus près de nous, les Whitelock. Mais jamais ces fratries n’avaient joué ensemble. Alors que les trois frères Barrett ont passé trois minutes de concert sur le terrain le 8 juillet dernier contre les Lions. Une vraie première historique.

La France n’a connu qu’une famille représentée par trois frères chez les Bleus. Les Lièvremont, Marc (25 capes), Thomas (37 sélections) et Matthieu. Mais seuls Marc et Thomas ont joué ensemble sous le maillot bleu entre 1996 et 1999. Matthieu, le plus jeune n’a connu que deux sélections, en 2008, sélectionné par... son frère Marc devenu patron du XV de France. C’était lors d’une tournée en Australie qui se déroulait en même temps que les demi-finales du Top 14.

Les fratries, c'est aussi l'histoire du rugby

Dans les autres pays, il y eut d’autres "triple fratries" internationales mais très peu ont joué ensemble. En Irlande, Richard, Paul et David Wallace (tous Lions) ont porté le maillot vert dans les années 90-2000 mais ils n’ont pas uni leurs force durant 80 minutes. En Ecosse, les frères Milne dans les années 80-90 ont aussi goûté au maillot frappé du chardon, mais ils se sont manqués de peu. Ils n’ont formé une première ligne complète qu’avec les Barbarians. Et bien sûr, le cas le plus impressionnant, les frères Tuilagi …. six internationaux dans la même famille, cinq pour les Samoa, un pour l’Angleterre, dans les années 2000-2010. Mais ils n’ont jamais été plus de deux en même temps sur le terrain.

Ce privilège très rare a été offert à une autre famille samoane, les Pisi (Tusi, Ken et George) lors du dernier Mondial contre l’Afrique du Sud. En cherchant bien, on trouve les frères italiens Francescato en 1981, les Ross (Irlande) en 1886 et les Finlays (Ecosse) en … 1875.

Sanale Vavae Tuilagi (Carcassonne) face à Biarritz - 24 août 2017

Sanale Vavae Tuilagi (Carcassonne) face à Biarritz - 24 août 2017Icon Sport

0
0