Kenya France - coupe du monde à 7 - 30 juin 2013 - Other Agency
 
Article
commentaires
Rugby à 7

Rugby à 7, Mondial 2013 Moscou: Regrets éternels pour les Bleus

Mondial: Regrets éternels pour les Bleus

Par Rugbyrama
Dernière mise à jour Le 30/06/2013 à 17:38 -
Par Rugbyrama - Le 30/06/2013 à 17:38
Pour les équipes de France, la dernière journée de la Coupe du monde à 7 en Russie n'a pas souri. Pourtant, le bilan de la compétition est encourageant.

Des regrets, mais aussi de nombreux espoirs pour la qualification aux Jeux olympiques de Rio 2016: voilà ce qui restera de la Coupe du monde de rugby à 7 à Moscou. Euphoriques samedi après leur qualification arrachée in-extremis au prix d’une remontée fantastique face aux Australiens, les Bleus auront finalement stoppé leur aventure en quart de finale. Et si la réussite avait été au rendez-vous la veille, le sort aura été cruel cette fois pour les Tricolores. D'abord, ils ont encaissé un essai alors que Terry Bouhraoua réclamait une faute auprès de l'arbitre. Et après avoir emmené en prolongation les Kenyans (grâce à un superbe essai d'Albaladéjo), les hommes de Frédéric Pomarel se sont fait surprendre à la mort subit par les cinquièmes mondiaux (19-24).

Les Kenyans, rois des prolongations

Un scénario impitoyable pour des Français qui avaient déjà subi le même sort face au Kenya sur le circuit mondial. Mais pas suffisant pour démoraliser Vincent Deniau, le capitaine des Bleus: "On est déçu parce qu’il y avait vraiment la place. On s’était mis comme objectif d’aller au bout de la compétition. Ce n’est pas la première fois qu’ils (les Kenyans, NDLR) nous font le coup, on avait déjà perdu en prolongation contre eux sur le circuit IRB". A trois ans des JO de Rio, les garçons ont prouvé qu'ils pouvaient bousculer les meilleures nations mondiales. Encourageant pour l'avenir.

Other Agency

Pour les Féminines, le Mondial se sera également achevé avec un goût d’inachevé. Passées à deux doigts de la qualification au sein d'une poule relevée avec la Russie et l’Angleterre, les coéquipières de Christelle Le Duff ont passé aisément l’obstacle tunisien en quart de finale de la Bowl (40-7), sorte de repêchage. Avant de chuter en demie contre les Fidji (10-12). “Nous sommes frustrées. Nous étions très proches des quarts de finale et je pense que nous étions au-dessus des Fidji ", confiait Jade Le Pesq, l’une des joueuses françaises. Après un repos bien mérité, les équipes de France retrouveront le Circuit mondial les 12 et 13 octobre prochains à Gold Coast (Australie), lors de la première étape de la saison 2014.

LES REACTIONS DES JOUEURS SUR TWITTER

 
 

commentaires


  • Epinard04/07/2013 16:02

    Imagine si l'ASM présentait une équipe de VII : Nalaga, Sivivatu, Malzieu, Buttin, Nakaitaci, Fofana, James :) Et si tu veux mettre du lourd : Rougerie, King, Bardy, Vosloo hé hé. La boucherie que ça serait ;)

  • Epinard04/07/2013 15:19

    Chabal n'est pas endurant (c'est un troisième ligne centre) mais certains flankers le sont énormément. Et ils sont puissants. Je pense au contraire que c'est un profil intéressant pour le rugby à 7. Je te le redis mais repense à un mec comme Olivier Magne, il aurait été énorme à ce jeu, non ?

  • Epinard04/07/2013 11:25

    Oui, c'est vrai.