Jean-Baptiste Elissalde Barbarians 2007 - Icon Sport
 
Article
commentaires
Test-matchs

Rives: "Ne tromper personne"

Rives: "Ne tromper personne"

Par Rugbyrama
Dernière mise à jour Le 27/10/2010 à 11:12 -
Par Rugbyrama - Le 27/10/2010 à 11:12
Le match entre les Barbarians Français et l'Argentine, prévu le 6 novembre à Charléty, a bel et bien été annulé ce mardi en début de soirée. Une décision difficile à prendre mais qui s'imposait pour le président du BRC Jean-Pierre Rives, qui ne voulait pas tromper les spectateurs.

Faute de combattants, les Barbarians ont dû se résoudre à annuler leur confrontation face à l'Argentine, programmée le samedi 6 novembre au stade Charléty de Paris. Une information révélée par Rugbyrama dès ce mardi midi et confirmée dans la soirée par un communiqué de presse : "Compte tenu des difficultés rencontrées par l'Argentine pour constituer une équipe de haut niveau avec des joueurs qui sont pour la plupart sous contrat avec des clubs français ayant à disputer quarante-huit heures auparavant une journée de Top 14, le Barbarians Rugby Club a décidé (...) d'annuler le match qui devait avoir lieu le 6 novembre à Charlety." Les Pumas sont handicapés par le règlement médical de la Ligue nationale de rugby qui impose aux joueurs une période de 72 heures entre deux rencontres dès lors qu'ils ont joué au moins vingt minutes de la première rencontre en question. Le problème touchait aussi les Barbarians mais Jean-Pierre Rives, le président, nous avait indiqué "que les tous clubs s'étaient engagés par amitié à libérer un ou deux joueurs pour l'événement. Nous étions arrivés à constituer une équipe."

"La faute de personne"

L'ancien troisième ligne du quinze de France était forcément déçu de la tournure des événements mais il se voulait aussi réaliste : "Nous ne voulons tromper personne. Il fallait être raisonnable et honnête et ne pas dire aux gens que nous allions affronter les Pumas si ce n'est pas le cas. Ce n'est la faute de personne et nous n'allons pas jeter la pierre aux Argentins qui sont les derniers romantiques du rugby international. Et surtout pas à Agustin Pichot pour qui j'ai beaucoup d'estime et d'admiration."

A l'occasion de cette rencontre, les Barbarians devaient fêter leur trentième anniversaire. Les festivités auront tout de même lieu précise le communiqué : "Rien n'est changé par ailleurs au programme des festivités pour fêter, à Paris les 5 et 6 novembre, avec la participation d'un fort contingent des 503 joueurs ayant défendu au moins une fois en match officiel le maillot aux 3 bleus." Enfin, les Barbarians disputeront tout de même une rencontre officielle pendant la fenêtre internationale du mois de novembre. Ils affronteront les Tonga au stade des Alpes de Grenoble le 26 novembre.