Reuters
 
Article
commentaires
Test-matchs

Les Lions sur leur faim

Les Lions sur leur faim

Par Rugbyrama
Par Rugbyrama - Le 20/06/2009 à 13:15
Ultra-dominés durant le premier acte, les Lions britanniques ont su trouver les ressources pour revenir dans la rencontre et faire peur aux champions du monde. Au final, ils s'inclinent seulement 21-26. Les deux prochaines joutes entre les deux formations promettent de belles choses.
 

Six victoires lors des six premiers matchs de leur tournée… Les Lions britanniques abordaient ce premier test face aux Springboks avec le statut d'équipe invaincue. Mais d'entrée, les Springboks ont mis la main sur le match et montré qu'ils n'étaient pas prêts à lâcher la moindre parcelle de terrain. La domination sud-africaine était avant tout physique. Durant 50 minutes, le pack springbok a donné une véritable leçon à celui des Lions en mêlée fermée. A l'image du pilier anglais, Phil Vickery, sorti à la 45e minute et grand perdant du côté des Lions, qui a terriblement souffert face à son vis-à-vis John Smit, le capitaine et habituel talonneur dont c'était le premier match international au poste de pilier. Et les Sud-Africains ont obtenu de nombreuses pénalités après des fautes britanniques dans ce secteur de jeu. Piennaar et Steyn en ont notamment profité pour aggraver le score avant la pause (19-7). On pouvait alors craindre le pire pour les Lions…

Le premier essai des Boks, dès la 5e minute de jeu, était déjà symbolique de leur supériorité physique. Un essai plein de puissance et d'engagement puisqu'après trois temps de jeu qui ont vu des joueurs lancés percuter et mettre sur le reculoir la défense adverse, c'est John Smit qui finissait dans l'en-but. Malgré une possession du ballon paradoxalement à l'avantage des Britanniques, la maîtrise locale s'intensifiait jusqu'à l'heure de jeu. Le deuxième essai (47e) allait être encore plus significatif. Et humiliant pour les avants des Lions. Après une touche parfaitement captée, le paquet sud-africain, grâce à un maul porté d'école, enfonçait un huit de devant britannique totalement désintégré sur presque dix mètres. Les Sud-Africains menaient 26-7…

Le retour des Lions

Et pourtant… L'équipe de Ian McGeechan peut nourrir des regrets. D'abord après l'essai logiquement refusé à Monye à la 8e après une superbe action collective. Ou encore suite aux deux pénalités bien placées et ratées par Stephen Jones en début de rencontre. Enfin, quand le même Monye échappait le ballon (73e) au moment d'aplatir dans l'en-but adverse. Au final, les Lions, qui n'ont jamais semblé en mesure de rivaliser en première période, ont accusé un retard trop important pour espérer revenir. Mais au terme d'un improbable retournement de situation, le coup n'est toutefois pas passé loin.

Après un premier essai de Croft (23e) suite à un superbe travail des deux centres Brian O'Driscoll et Jamie Roberts, les Britanniques, qui décidément n'abdiquent jamais, se sont permis le luxe de donner quelques sueurs froides à des Springboks qui se croyaient à l'abri. La dernière demi-heure était entièrement à l'avantage des Lions. Leur domination était récompensée à la 68e par un nouvel essai de Croft, auteur d'un doublé. Le score était de 26-14. Et voilà que sept minutes plus tard, ils passaient de nouveau la ligne d'en-but par l'intermédiaire de Philips (75e) et revenaient à seulement cinq petits points (26-21) de leurs adversaires. Les Boks bousculés, fatigués, parvenaient tout de même à conserver leur avance. Le réveil britannique était trop tardif mais porteur d'espoir en vue du deuxième test samedi prochain.