Premiership

Tous derrière les Wasps


Par Rugbyrama
Par Rugbyrama - Le 05/09/2008 à 19:29
Tous derrière les WaspsTenants du titre, les London Wasps de Raphaël Ibanez sont bien placés pour conserver leur couronne en Premiership dont la 1re journée se dispute samedi. Mais la concurrence est toujours aussi rude outre-Manche avec Leicester, Gloucester, Sales, les Sarace
 

Une page s'est tournée chez les Wasps. Lawrence Dallaglio a pris sa retraite sur un nouveau titre l'an dernier. Pour autant, les Londoniens font toujours figure de favoris pour se succéder à eux-mêmes car l'expérience ne manque pas dans cette formation. Raphael Ibanez est encore là et il a pris du galon puisqu'il est capitaine. Le talonneur a été rejoint par un autre homme d'expérience, l'ex-Biarrot Serge Betsen. Les Londoniens ont aussi réussi un recrutement intelligent, avec l'expérimenté demi de mêlée néo-zélandais Mark Robinson, et l'ouvreur irlandais Jeremy Staunton qui palliera l'absence de Danny Cipriani dont la convalescence est plus rapide que prévue.

Les Londoniens ne devront pas répéter leur départ catastrophique de 2007. Or les espaces qui vont apparaître avec les changements de règles mettront à l'épreuve leur "blitz defence", base de leur succès. Dans ce contexte, le départ à Brive de l'ouvreur stéréotypé Andy Goode, pourrait être une bénédiction pour Leicester, en permettant au centre Aaron Mauger d'exprimer ses qualités, avec les recrues Toby Flood et Derick Hougaard à la manoeuvre. Après le fiasco Marcelo Loffreda, les Tigres ont retrouvé l'ambition sous la houlette du Sud-Africain Heyneke Meyer.

Gloucester, enfin?

Les deux cadors vont toutefois pâtir des longues mises à disposition du XV de la Rose des internationaux, prévues par un accord avec la fédération (RFU). Neuf Wasps et huit Tigres sont susceptibles de manquer près de la moitié des matches du championnat. Les demi-finalistes malheureux de 2008, Gloucester et Bath, dont le style de jeu ouvert pourrait en faire les bénéficiaires du changement de règles, comptent en profiter. Gloucester apparaît comme le plus redoutable, avec l'apport de l'ouvreur Olly Barkley et du pilier All Black Greg Somerville.

Les Harlequins, Sale et les Saracens peuvent se mêler à la lutte. Sous la houlette de Dean Richards, les Harlequins sont en progrès réguliers et aligneront à l'ouverture l'ex-doublure de Dan Carter, le Néo-Zélandais Nick Evans. Sale, le champion 2006, a recruté le demi de mêlée gallois Dwayne Peel et le feu follet Mathew Tait. Sébastien Chabal est toujours là également. Quant aux Saracens, souvent classés jamais élus, ilsattendent beaucoup d'Eddie Jones.

L'entraîneur australien, Somerville et Evans ne sont pas les seules étoiles du rugby austral venues chercher fortune dans la Premiership, Chris Latham ayant rejoint Worcester. Avec l'arrière australien, les Warriors espéreront mieux que la lutte pour le maintien qui devrait concerner le Newcastle de Jonny Wilkinson, et Bristol, a priori inadapté aux nouvelles règles. Mais dans un championnat aussi équilibré et dense que la Premiership, on ne sait jamais. Demandez à Northampton, champion d'Europe 2000, qui revient parmi l'élite après une relégation...

 
  commentaire(s)
Ajoutez le vôtre !
  commentaire(s)
Ajoutez le vôtre !
 
×