Fédérale 1

Montauban jouera en Fédérale 1

Le comité directeur de la FFR a officialisé jeudi à Aix-les-Bains l'engagement de Montauban en Fédérale 1 la saison prochaine. Une bonne nouvelle pour le club, qui peut espérer retrouver le professionnalisme rapidement. Mais il va falloir se reconstruire. Et le temps presse.

 
Montauban en Fédérale 1 - Rugby - Fédérale 1  Icon Sport
 

Ce sera donc la Fédérale 1. Après le refus de la DNACG de l'engager dans le monde professionnel la saison prochaine, le MTG XV (redevenu USM depuis) attendait fébrilement de savoir dans quelle division fédérale il serait reversé. Compte tenu de la liquidation judiciaire prononcée par le tribunal de commerce de la ville, un atterrissage en Fédérale 3 était effectivement redouté. Finalement, le comité directeur de la FFR a décidé à l'unanimité de permettre aux Montalbanais d'évoluer en Fédérale 1 en 2010-2011.

La commission de contrôle des finances n'a fait mention d'aucun observation particulières concernant ce dossier. Du coup, les dirigeants du rugby amateurs réunis à Aix-les-Bains ont choisi la "moins pire" des solutions jeudi. Cette autorisation de jouer en Fédérale 1 est porteuse d'espoir pour le club. Il peut désormais envisager une remontée dans le rugby professionnel dès la fin de la saison prochaine, en Pro D2. Ce qu'une descente en Fédérale 3 n'aurait pas rendu possible avant de longues et laborieuses années...

Près de trente départs

Le chemin sera long toutefois. Car c'est un club complètement déstructuré qui va devoir se réorganiser. Sportivement surtout. Et les dirigeants ont très peu de temps pour cela puisque la date limite de recrutement est fixée au 5 juillet (soit lundi prochain). Des joueurs engagés en Top 14 la saison dernière, seuls Rowan Frost, Andrew Henderson, Julien Larroque et Félix Le Bourhis sont restés. En revanche, Sa, Ghezal, Battut, Arganèse, Audy, Boutaty, Florea, Clarkin, Belie, Mach, Balan, Shvelidze, Raynaud, Rosalen, Etien, Koffi, Laharrague, Cassin, Lozupone, Dalla-Riva, Jaouher, Sazy, Viard et Jonnet sont partis.

Privé des trois-quarts de son effectif, l'USM va s'appuyer sur ses Espoirs et une quinzaine de recrues issues des clubs de Fédérale pour se reconstruire. Et atteindre la finale de la Fédérale 1, seul moyen pour retrouver le monde professionnel en un an. Une gageure ? Pas forcément, on se rappelle que Grenoble y était parvenu en 2005-2006. Et il ne faut pas oublier que les Montalbanais avaient, eux, gagné le droit de rester en Top 14 en terminant douzièmes du classement.

 - Rugbyrama
 
 
 
À ne pas manquer
  • Abonnement

    Gérez votre abonnement ou abonnez-vous à Midi Olympique, le journal du rugby : voir toutes nos offres…

  • La chronique de Pierre Villepreux

    Ancien international français, il a également été entraîneur du XV de France et reste encore aujourd'hui un des personnages phare du rugby Français.

  • Toutes nos vidéos

    Retrouvez toutes nos vidéos de rugby…

Suivre Eurosport.com
 
Sur Facebook
 
Sur Twitter
 
Sur Mobile
iPhone | Android |