Clément Poitrenaud (Toulouse) face à Bath - 18 janvier 2015 - Icon Sport
Champions Cup

Toulouse-Bath (18-35), réaction - Clément Poitrenaud: "Rien n'est perdu !"

Poitrenaud: "Rien n'est perdu !"
Dans cet article
Dernière mise à jour Le 19/01/2015 à 09:27 - Publié le 19/01/2015 à 09:25
Par Martine LOYER - Le 19/01/2015 à 09:27

L'arrière toulousain, Clément Poitrenaud, a pointé du doigt les "tâtonnements" perpétuels de son équipe cette saison, symbolisés par le revers concédé à domicile contre Bath (18-35) et vise un exploit à Montpellier pour se qualifier.

Quel est votre sentiment à l'issue de cette défaite ?

Clément POITRENAUD: On avait la possibilité d'assurer une place en quart de finale, que se soit à domicile ou à l'extérieur, et au contraire on leur a permis de revenir dans la course en s'imposant chez nous. Cela ne s'est pas passé comme on l'espérait et c'est forcément dur à encaisser.

Cette équipe de Bath vous a-t-elle surpris ?

C.P: Ils ont été très opportunistes, très bons sur les duels en parvenant à nous arracher plusieurs ballons. Ils ont été très performants dans les contests et sur les rucks. On savait qu'ils étaient très bons en contre-attaque. Ils avaient d'ailleurs aligné une équipe pour donner de la vitesse et du volume. On n'a pas été surpris de leur prestation mais on peut être déçu de la nôtre à certain moments. Après, même si on ne s'est pas désuni, au final cela fait quand même lourd.

" Je pense surtout que cette défaite est symptomatique de nos tâtonnements depuis le début de la saison"

Ce revers est-il inquiétant alors que vous aviez fait de cette rencontre une priorité ?

C.P: Pour moi il n'y a pas de priorité. Je pense surtout que cette défaite est symptomatique de nos tâtonnements depuis le début de la saison. On est capable d'aller gagner à Bath, à Glasgow et le week-end suivant de perdre à domicile face à Grenoble ou presque contre La Rochelle. C'est comme ça depuis le début de la saison. On a du mal à enchaîner les performances et on a du mal au cours d'une même rencontre à garder un niveau de jeu homogène. On a des temps très forts et des temps faibles où on a tendance à encaisser pas mal de points. C'est là-dessus que l'on doit travailler si on veut espérer l'emporter à Montpellier puis remonter en championnat.

Comment se remettre d'une telle déception ?

C.P: On n'a perdu qu'un match sur cinq. On sait que pour finir premier on a pas le droit à plus d'un faux pas. On l'a fait. A nous maintenant de nous relever les manches. Il faut que l'on gagne à Montpellier avec le bonus offensif pour être sûr de finir premier. (il souffle) Cela donne quand même l'ampleur de la tâche qui nous attend. Même s'ils n'ont plus rien à jouer c'est toujours compliqué d'aller là-bas. On va quand même jouer notre chance à fond, rien n'est perdu. Il reste 80 minutes pour se qualifier.

Clément Poitrenaud, l'arrière du Stade toulousain
Clément Poitrenaud, l'arrière du Stade toulousain - Eurosport
0 commentaire
Ajoutez le vôtre !
 
×