Icon Sport

Delon Armitage (RC Toulon) suspendu 3 mois

Armitage suspendu trois mois
Par AFP

Le 17/12/2014 à 23:41

Delon Armitage ne pourra pas rejouer avant le 9 mars 2015. Mercredi, l'arrière ou ailier anglais de Toulon a écopé de douze semaines de suspension pour "inconduite".

L'arrière ou ailier anglais de Toulon Delon Armitage a été suspendu trois mois pour avoir tenu des "propos grossiers et injurieux" après le match contre Leicester en Coupe d'Europe le 7 décembre, a annoncé mercredi l'EPCR, organisateur des coupes d'Europe. "La suspension prendra effet le 17 décembre 2014 et prendra fin le 8 mars 2015, Armitage sera donc libre de jouer le 9 mars 2015. Le joueur et l'EPCR ont le droit de faire appel de cette décision", a précisé l'EPCR (European Professionnal Club Rugby) dans son communiqué.

Il manquera donc la fin de la phase de poules de la Coupe d'Europe (deux journées) ainsi que sept journées de Top 14. Armitage, entendu mercredi à Londres par une commission indépendante, a été reconnu coupable d'avoir "tenu des propos injurieux à l'égard de supporters des Leicester Tigers après la rencontre" remportée par Leicester face à Toulon (25-21).

Boudjellal : "C'est incompréhensible !"

La commission a décidé d'alourdir la sanction minimale de 8 semaines à 12 semaines "comme il s'agissait du deuxième cas d'inconduite par Armitage après un match au cours des quatre dernières années et qu'il n'y avait pas de circonstances atténuantes". Elle n'a en revanche "pas retenu les allégations concernant les propos qui auraient été tenus par Armitage pendant le match car il y avait trop de disparités dans les preuves". Armitage, qui a plaidé non coupable, était accompagné à Londres de ses avocats, ainsi que de Tom Whitford, assistant manager de Toulon, et du joueur du club Drew Mitchell.

Contacté par La Provence, Mourad Boudjellal a vite réagi et n'a pas caché son agacement : "C'est incompréhensible !, s'est emporté le président du RC Toulon. Voilà une décision hors norme qui ne repose que sur les allégations de deux supporters adverses, dont on peut légitimement mettre en doute l''objectivité. Il n''y a aucune preuve formelle, aucun document officiel, pas même des images de télévision pour attester de la véracité de ces témoignages."

Toujours mercredi, le pilier italien du RCT Martin Castrogiovanni avait été suspendu pour quatre matches avec sursis et avait condamné à verser 10.000 euros à une oeuvre caritative pour avoir critiqué après le même match son ancien manager à Leicester, Richard Cockerill.

0
0