Benoît Paillaugue, le demi de mêlée de Montpellier - Icon Sport
Champions Cup

Champions Cup - MHR-Bath (5-30) - Une nouvelle baffe pour Montpellier qui s'englue dans la crise

Une nouvelle baffe pour Montpellier qui s'englue dans la crise
Dans cet article
Dernière mise à jour Le 05/12/2014 à 23:15 - Publié le 05/12/2014 à 22:46
Par Anthony Tallieu - Le 05/12/2014 à 23:15

Rien ne va plus pour Montpellier avec une sixième défaite de rang, toutes compétitions confondues, face à Bath (5-30) et qui l'élimine quasiment en Champions Cup. Le MHR, sous la pluie, a perdu ses nerfs, écopant notamment de trois cartons jaunes.

À défaut de se relancer vraiment dans la course à la qualification pour les quarts de finale, Montpellier avait le choix de montrer qu'il avait de la fierté et arrêter ainsi la spirale infernale, ou de s'engluer dans la crise. C'est donc la seconde option qui a été prise par les Cistes, qui, en plus de perdre face à Bath, ont littéralement sombré face au dernier de la poule 4 (5-30), que ce soit mentalement ou sportivement. Écrasé en conquête, dans une rencontre disputée sous des hallebardes qui ne pouvait proposer autre chose, le MHR a craqué et vu rouge avec pas moins de trois cartons jaunes (26e, 39e, 52e). Cela en est presque terminé des derniers espoirs de Mohed Altrad de figurer dans le top 8 européen dès cette saison. Une sortie par la toute petite porte.

Le film du match

À voir ce qu'il tombait sur la cité héraultaise ce vendredi soir, il était acquis que le jeu ne partirait pas sur les ailes. Face à ces conditions difficiles et une pelouse de plus en plus rare au fil des minutes, le combat et l'efficacité en mêlée et en touche étaient la condition pour empocher la mise. Sur ce point, comme dans bien d'autres, Montpellier n'y était pas du tout au contraire d'Anglais totalement pragmatiques face aux circonstances de jeu. Une mêlée tordue pratiquement à chaque fois, des duels perdus et des ballons qui tombaient régulièrement. Les ingrédients pour une belle déception.

Les cadres ont perdu leurs nerfs

Dans ces conditions, le MHR ne pouvait pas remporter ce match. Dans la difficulté, les partenaires de Benjamin Fall ont donné le fouet aux Anglais qui ont donné à leur défaite des allures de correction. L'atmosphère pesante de ces dernières semaines a fini par faire "dégoupiller" deux leaders du groupe héraultais: Antoine Battut (26e) et Thibaut Privat (39e) mis au frigo dix minutes pour deux brutalités grostesques qui auraient dû les renvoyer définitivement au vestiaire. Mené 23-0 à la pause, Montpellier a connu un très léger mieux en seconde période, face à une équipe de Bath qui avait déjà en poche ce qu'elle était venu prendre contre une équipe qui a passé en tout trente minutes à quatorze. Deux minutes avant que Charles Géli ne récolte le troisième carton jaune montpelliérain de la soirée, Bath avait donné une leçon de rugby sous la pluie avec un essai de toute beauté de Houston (50e). Une première européenne couronnée de succès pour l'ancien treiziste Sam Burgess.

La saison passée, alors que Montpellier avait aussi mis un mouchoir sur ses ambitions de quart de finale, Fabien Galthié avait tenté le pari de la jeunesse en Ulster pour relancer son équipe en mal de résultat. Une rencontre perdue (27-16) mais tellement prometteuse dans les intentions et qui avait servi de déclic. Ce vendredi soir, le pari est clairement perdu. Difficile de parler d'expérience engrangée pour les jeunes pousses héraultaises quand on prend une telle raclée. À l'image du ciel, il pleut très fort sur le MHR.

0 commentaire
Ajoutez le vôtre !
 
×