Icon Sport

Champions Cup - Juandre Kruger: "Le Racing et Northampton sont deux équipes très similaires"

Kruger: "Le Racing et Northampton sont deux équipes très similaires"

Mis à jourLe 21/01/2015 à 12:44

Publiéle 21/01/2015 à 12:44

Mis à jourLe 21/01/2015 à 12:44

Publiéle 21/01/2015 à 12:44

Article de Anthony Tallieu
Dans cet article

Juandre Kruger connaît très bien Northampton, pour y avoir fait ses premières armes en Europe entre 2008 et 2010. Dimanche, le patron de la touche francilienne sera en terrain connu à Franklin's Gardens, où le Racing va tenter d'aller chercher la première place de son groupe.

Comment le groupe a-t-il analysé cette rencontre très largement remportée face à Trévise?

Juandre KRUGER: Cela a été très bon pour la confiance de l'équipe. Nous avons marqué neuf essais d'essais et avons montré un beau jeu d'attaque. On a développé du bon rugby et exploité les faiblesses de Trévise. Nous préparons chaque match pour cela: nous tentons d'exploiter les failles de l'adversaire que nous avons vu la semaine, pour tirer le meilleur du potentiel du groupe.

Sauf cataclysme, le Racing sera en quarts de finale de la Champions Cup cette année. Le premier objectif de la saison est donc atteint...

J.K: C'était très important pour nous en tant qu'équipe de réaliser une grande performance avant d'aller à Northampton. La qualification n'est pas encore tout à fait acquise et nous devons rester concentrés toute la semaine sur la préparation du match qui nous attend dimanche. Nous allons bien les étudier pour pouvoir ensuite exploiter leurs faiblesses.

Juandre Kruger face à Trévise. 18 janvier 2015
Juandre Kruger face à Trévise. 18 janvier 2015 - Icon Sport

Sur un plan personnel, est-ce un atout en plus de figurer dans un des huit meilleurs clubs européens de la saison, dans l'optique de retrouver une place en sélection sud-africaine?

J.K: Je ne suis pas focalisé sur les Springboks ou sur la Coupe du monde. Toute mon attention est portée sur le Racing-Metro. Nous avons le potentiel pour jouer ces play-offs et c'est la où nous devons être. C'est toujours gratifiant pour un joueur de faire partie d'un club qui évolue au plus haut niveau. C'est donc aussi notre responsabilité à nous, les joueurs, de préparer chaque match comme une finale et de faire en sorte que cela tourne bien. On doit toujours enchaîner les performances et améliorer les erreurs et les faiblesses du match d'avant.

Vous avez porté les couleurs des Saints entre 2008 et 2010. Quelles différences y a-t-il entre le Juandre Kruger de Northampton et celui d'aujourd'hui?

J.K: C'était il y a bientôt sept ans, cela remonte! Je suis clairement un joueur plus expérimenté. Le rugby est un sport où l'on progresse sans cesse et je suis désormais un joueur expérimenté. Pour certains, cela ne veut rien dire, pour d'autres, cela représente beaucoup au contraire. Pour moi, on est toujours plus fort à chaque match. Et sur le plan humain, je peux dire que je suis bien plus expérimenté dans ma vie de famille!

" Le public de Northampton est probablement un des plus respectueux au monde"

Quels souvenirs en gardez-vous de votre passage en Angleterre?

J.K: J'étais un jeune joueur quand je suis arrivé à Northampton (il avait 23 ans, ndlr). J'ai vraiment passé de bons moments là-bas. J'y ai connu de très bons entraîneurs et j'ai beaucoup appris dans ce club. J'y ai acquis des valeurs qui m'ont aussi construit en tant que joueur. Cela m'a bien aidé quand je suis rentré en Afrique du Sud, pour intégrer les Springboks. J'ai aussi conservé un immense respect pour le public de Franklin's Gardens (le stade des Saints).

Qu'est-ce qui vous a tant marqué dans ce stade?

J.K: Le stade est toujours plein et c'est probablement un des publics les plus respectueux du monde. Les supporters ont une attitude fantastique. Par exemple, je peux vous assurer que, quand le buteur adverse s'élance pour tirer une pénalité, le stade reste silencieux. Je reçois aussi encore plein de messages sympas des supporters chaque mois. Si les joueurs sont bien en mêlée, en touche ou dans les impacts, le public pousse derrière eux, les porte et les booste. Je ne peux que dire du bien de ce que j'ai connu avec ce public durant deux ans.

Le Racing peut-il, selon-vous, réaliser l'exploit dimanche?

J.K: On peut gagner n'importe où, mais nous devrons être au meilleur de nous-mêmes. Ce sera à coup sûr un énorme test, face à une très belle équipe, unanimement respectée dans le monde du rugby. Ils ont un jeu très structuré et prennent souvent les bonnes décisions sur le terrain. Ils ont un paquet d'avants efficace et jouent aussi sur leurs forces que sont la mêlée, la touche et une très bonne défense. Le Racing et Northampton sont en fait deux équipes très similaires. C'est pourquoi cela a été une rude bataille et un match très serré à l'aller. Ce sera probablement la même chose dimanche, car nous visons tous les deux la qualification et la première place du groupe.

0 commentaire
Vous lisez :