Icon Sport

5e journée de Champions Cup - Le Racing entrevoit le premier quart européen de son histoire

Le Racing entrevoit le premier quart européen de son histoire

Mis à jourLe 18/01/2015 à 20:35

Publiéle 18/01/2015 à 20:15

Mis à jourLe 18/01/2015 à 20:35

Publiéle 18/01/2015 à 20:15

Article de Laurent Bedout

Supérieur dans tous les compartiments du jeu, le Racing n'a fait qu'une bouchée des faibles italiens de Trevise (53-7) et n'est plus très loin des quarts de finale de la Champions Cup.

Sérieuse. Appliquée. C’est ainsi que l’on pourrait qualifier la performance du Racing-Métro face aux modestes italiens de Trévise lors de cette cinquième journée de Champions Cup. Une large victoire (53-7) bonifiée (neuf essais à la clé) qui lui offre une "finale" pour la première place du groupe, samedi prochain à Northampton (16h15), vainqueur dans le même temps des Ospreys (9-20, sans bonus). Les Racingmen sont désormais premiers et la qualification n’est plus très loin même s’il faudra peut-être aussi guetter le classement des autres poules, le week-end prochain lors de la dernière journée.

Pour en arriver là, les Racingmen ont été d’entrée de jeu appliqués et concernés, n’hésitant pas à opter pour la pénaltouche dès la troisième minute du match plutôt que de scorer trois points faciles. Leur travail de sape a porté ses fruits petit à petit. Premier essai à la neuvième minute (Henry Chavancy, 7-0), un autre à la demi-heure de jeu (Benjamin Lapeyre, 14-0), un troisième juste avant la pause (Dimitri Szarzewski, 19-0). Les trois-quarts de l’objectif étaient donc déjà atteints à la mi-temps. Et la suite allait être du même acabit face à des Italiens de moins en moins agressifs et vite dépassés par le rythme. A noter deux nouveaux essais pour Szarzewski, identiques au premier, à chaque fois au terme d’une pénaltouche suivie d’un ballon porté dévastateur. Revanchard, le talonneur, après sa non-convocation pour le prochain rassemblement du XV de France ? Probablement, comme le laissait déjà entendre son entraineur Laurent Labit dans la semaine.

Un nul à Northampton suffit pour la première place

Une conquête relativement propre (comme en témoigne l’essai de pénalité acquis au terme d’un gros effort en mêlée, 70e), une défense solide et un plan tactique maitrisé. Un festival conclu par Imhoff (49-7, 71e), élu homme du match et auteur d’un doublé et Lapeyre à quelques secondes du terme (lui aussi pour son doublé). Il n’en fallait pas plus pour renverser des Italiens toujours à la recherche de leur premier point en Champions Cup cette saison, et même marquer plus d’essais que sur les quatre premiers matchs européens réunis (neuf contre sept).

Si le Racing-Métro est aux portes d’une première qualification pour les quarts de finale de la plus prestigieuse des Coupes d’Europe, il en faudra encore un peu plus pour réussir le test face aux Saints, dans moins d’une semaine. Une victoire (ou un nul) permettrait d’assurer la première place et pourrait faire basculer le club du président Lorenzetti au rang de prétendant sérieux à la victoire finale en terminant cette première phase invaincu (seule équipe à pouvoir encore réussir cette performance). Mais l’objectif sera d’abord d’obtenir ce quart à domicile. Ce qui est loin d’être anecdotique.

0 commentaire
Vous lisez :