AFP

COUPE DU MONDE - Guy Novès : "On est conscients que le match contre l’Argentine sera déterminant"

Novès : "On est conscients que le match contre l’Argentine sera déterminant"

Le 10/05/2017 à 12:21Mis à jour Le 10/05/2017 à 12:34

COUPE DU MONDE - Le sélectionneur du XV de France Guy Novès et son capitaine Guilhem Guirado ont réagi ce mercredi matin au tirage au sort des poules du Mondial 2019 au Japon.

Lors de la prochaine Coupe du monde au Japon en 2019, les Bleus seront donc dans la poule de la mort. Le XV de France sera en effet amené à croiser le fer avec l'Angleterre, deuxième nation mondiale, et l'Argentine, sa bête noire. Pas de quoi déstabiliser Guy Novès. "On attendait ce tirage au sort avec impatience. Cette poule est très équilibrée et va nous permettre d’avoir des matches durs dès le début de la compétition", estime le sélectionneur tricolore.

"En Coupe du monde, aucune poule n’est facile", poursuit le patron de l'équipe de France, qui se projette déjà sur le choc face aux Pumas. "L’Angleterre était, avec la Nouvelle-Zélande, l’épouvantail que tout le monde voulait éviter. On l’a dans notre poule. On est conscients que le match contre l’Argentine sera déterminant. On a rivalisé avec eux l’an dernier, comme on a rivalisé avec les Anglais. On a deux ans pour préparer ces matches".

Avant de conclure : "Nous allons nous préparer pour cette Coupe du monde avec beaucoup d’ambitions. Le XV de France a toutes ses chances et fera en sorte d’être à la hauteur de l’événement. L’objectif sera de sortir des poules, à la première ou la deuxième place. Les autres équipes seront prêtes, nous aussi".

" On sait à quoi s'attendre (Guirado)"

Guilhem Guirado évoque lui aussi évidemment les Argentins et le XV de la Rose, les deux seuls adversaires du XV de France connus pour le moment : "L’Argentine et l’Angleterre sont deux équipes qu’on a l’habitude de jouer. On sait à quoi s’attendre. Comme toute Coupe du monde, ce sera difficile car toutes les équipes seront très bien préparées".

Guilhem Guirado et Louis Picamoles (XV de France) - mars 2017

Guilhem Guirado et Louis Picamoles (XV de France) - mars 2017AFP

Même si le Toulonnais a du mal à se projeter aussi loin dès à présent : "Pour nous, c’est difficile de se projeter aussi loin qu’en 2019. Le meilleur moyen de se préparer est donc de se concentrer sur nous-mêmes, mais surtout de continuer à progresser. On a fait un Tournoi des 6 Nations 2017 encourageant mais on doit faire mieux et on sait qu’on a une marge de progression importante".

0
0