Angleterre Argentine - AFP
 
Article
commentaires
Coupe du monde

Pâle Angleterre


Par Rugbyrama
Dans cet article
Dernière mise à jour Le 12/09/2011 à 18:11 -
Par Rugbyrama - Le 12/09/2011 à 18:11
L'Angleterre a pris une option sur la première place du groupe B en s'imposant devant l'Argentine (13-9), à Otago. Les Pumas ont mené jusqu'à la 67e minute mais ont cédé sur un essai de Youngs. Le XV de la Rose, et notamment Jonny Wilkinson, ne se sont pas montrés très fringants...

Les Anglais ont souffert pour leur entame face à des Argentins à qui il n'aura finalement manqué que quelques minutes pour créer la surprise. Cette victoire (13-9) relève presque du hold-up tant le XV de la Rose a eu du mal à entrer dans la rencontre. Indisciplinés au possible face à des Sud-Américains décomplexés, les coéquipiers de Tindall passaient complètement à côté de l'entame.

Seulement, les Argentins manquaient de pragmatisme au moment de sanctionner le nombre incalculable de fautes commises par les Anglais. Si Contepomi ouvrait le score (3-0, 7ème), c'était ensuite Rodriguez qui prenait le relais avec une faillite totale dans l'exercice des tirs au but avec neuf points laissés en route au cours du premier acte pour une réussite supplémentaire (6-3, 21e), qui suivait une égalisation de Wilkinson (11e). Si l'on ajoute à cela un échec supplémentaire connu par Contepomi (18e) et surtout la sortie de ce dernier sur blessure (25e), le tableau était loin d'être idéal.

L'incroyable déchet des buteurs

Toutefois, l'Angleterre n'était guère plus en verve et semblait quelque peu perdre ses nerfs. Au-delà de l'indiscipline inhabituelle matérialisée par le carton jaune de Cole (34ème), il y avait également des gestes d'énervement inqualifiables commis par Lawes, coupable de deux attentats successifs non sanctionnés sur Tiesi (36ème) et Ledesma (38ème). Le signe d'une Angleterre qui vacillait complètement mais qui parvenait à rester dans la course grâce au manque de réalisme argentin.

La seconde période repartait sur les mêmes bases, avec cependant des Anglais plus jouers ce qui contraignait les Argentins à commettre plus de fautes. Néanmoins, la continuité était de rigueur en ce qui concerne les buteurs, incapables de faire grimper leurs pourcentages de réussite. Rodriguez finissait la rencontre à un piètre 2/7 alors que Wilkinson faisait à peine mieux avec un 3/8.

Seulement, la différence se faisait ailleurs avec un temps fort anglais devant la ligne argentine matérialisé par un essai de « filou » de Youngs au ras (9-10, 67ème). L'Angleterre prenait enfin le score à son compte et n'allait plus le lâcher, Wilkinson ajoutant trois unités supplémentaires au compteur (9-13, 74ème), malgré un dernier baroud d'honneur des "Ciel et Blanc" qui devaient se contenter du bonus défensif. Un bien maigre lot de consolation compte tenu des efforts fournis alors que l'Angleterre passe proche de la correctionnelle mais assure tout de même l'essentiel. Qu'on se le dise : le maillot noir arboré par le XV de la Rose ne fait pas tout...