Francois Hougaard - 22.09.2011 - Afrique du Sud - Icon Sport
 
Article
commentaires
Coupe du monde

Les Boks gardent confiance

Les Boks gardent confiance

Par Rugbyrama
Dans cet article
Dernière mise à jour Le 01/10/2011 à 15:42 -
Par Rugbyrama - Le 01/10/2011 à 15:42
Pénibles vainqueurs des Samoans (13-5), les tenants du titre conservent leur confiance en eux avant leur quart de finale. Même si les Sud-Africains s'avouent supporters des Italiens contre l'Irlande dimanche lors d'une rencontre décisive...

Certes, ils n'auront pas livré le match de l'année. Certes, ils furent contraints par les Samoans de passer quarante minutes en défense, payant cette débauche d'énergie par les blessures d'Habana, Hougaard et surtout François Steyn, forfait à 95% pour la suite du Mondial. Certes, l'arbitre Nigel Owens se montra parfois d'un grand secours. Mais les Boks ont gagné leur quatrième match de poule, et aborderont les quarts de finale avec le plein d'expérience. Ils sont comme ça, les Sud-Africains. Pas du genre à douter d'eux... "On savait que ça allait être un match difficile, très physique, avec beaucoup d’affrontements, avançait le sélectionneur Pieter De Villiers. C’était un bon match et on est prêts pour le suivant. Je vous rappelle que les Samoans avaient battu les Australiens, futurs vainqueurs du Tri-Nations, il y a deux ou trois mois, et qu'ils avaient été tout prêts de battre le pays de Galles dans cette Coupe du Monde. Je suis donc très heureux de cette victoire." Des propos prolongés par le capitaine Victor Matfield. "Je pense que c’est quelque chose que nous n’avions pas prévu. C’est une bonne chose pour nous, nous avions avions besoin d’un match comme ça pour continuer. Même si nous aurons peut-être besoin de récupérer quelques jours de plus que les autres équipes".

Burger : "On va supporter l'Italie"

A ce titre, autant dire que les Springboks seront les supporters de l'Italie, dernière équipe susceptible, en battant l'Irlande, d'ôter les Wallabies du chemin sud-africain en quart de finale. Le troisième ligne Schalk Burger ne s'en cachait d'ailleurs pas... "Nous allons supporter les Italiens pour qu'ils battent l'Irlande. Mais bon, quoi qu'il arrive, nous sommes sortis premiers d'une poule compliquée, donc nous sommes fin prêts pour la suite. Déjà en 2007, nous étions sortis d'une poule très équilibrée, donc rien n'a vraiment changé. Ces matches ne sont jamais faciles, mais ils nous ont permis de nous mettre dans de bonnes dispositions pour la suite." "Je suis heureux qu'on soit en quarts, mais à ce stade, il faut prendre les matches les uns après les autres, concluait le sage Victor Matfield. Pour l'instant, rien ne sert de se concentrer sur l'adversaire. En sport, le premier adversaire, c'est soi-même."