Australie Afrique du Sud - AFP
 
Article
commentaires
Coupe du monde

L'Australie s'offre le champion


Par Rugbyrama
Dans cet article
Dernière mise à jour Le 09/10/2011 à 09:57 -
Par Rugbyrama - Le 09/10/2011 à 09:57
L'Australie a sorti l'Afrique du Sud (11-9), tenante du titre, au terme d'un match peu spectaculaire mais intense dans le combat et à suspense. Les Wallabies ont pourtant été dominés par les Springboks mais une dernière pénalité d'O'Connor (71e) a envoyé les Australiens en demi-finale.

L'Australie a réalisé un véritable exploit en faisant trébucher le champion du monde en titre (11-9). Pourtant, rien ne laissait présager un tel dénouement dans une rencontre entièrement dominée par les Sud-Africains. Soixante-dix minutes durant, les Wallabies ont courbé l'échine face à des Boks outrageusement dominateurs dans la possession et l'occupation ce qui ne fut pas le cas en mêlée fermée, où contrairement à ce qui était annoncé, les débats furent équilibrés.

Malgré une conquête en touche décevante, un Quade Cooper en-dessous de tout, les coéquipiers de Horwill se montraient très pragmatiques et opportunistes. La clé du match se trouvait incontestablement dans leur incroyable capacité à matérialiser sur le plan comptable leurs rares temps forts. Le capitaine et deuxième ligne montrait d'ailleurs la marche à suivre au moment d'exploiter un ballon de récupération à cinq mètres de la ligne sud-africaine, lui qui pointait dans l'en-but (0-5, 11e). Beale, consécutivement à une percée, était à deux doigts de doubler la mise dans la foulée (13e) avant qu'O'Connor n'ajoute trois points supplémentaires dans la besace australienne (0-8, 17e).

L'intelligence et l'efficacité australienne

Peu à peu, les Sud-Africains refaisaient surface mais ne pouvaient trouver la solution face à une défense très hermétique et surtout d'une discipline exceptionnelle. Pocock était le parfait exemple de cette bravoure et intelligence tactique des Australiens, lui qui terminera la rencontre à vingt-cinq plaquages et qui aura surtout éclaboussé les débats de par son activité incessante dans les rucks où il prenait un malin plaisir à retarder toutes les sorties de balles. Un véritable poison qui tenait à bout de bras ses partenaires.

Toutefois, Morné Steyn débloquait le compteur sud-africain juste avant la pause (3-8, 38e) avant que la domination des siens ne s'intensifie au retour des vestiaires. Lambie se voyait logiquement refuser un essai (46e) pour un en-avant de passe de De Villiers. Incapables de trouver la solution offensivement, les Boks devaient donc se résoudre à récupérer les quelques miettes laissées par leurs adversaires, en l'occurrence très peu de pénalités. Steyn ramenait les siens à deux longueurs (6-8, 55e) avant d'ajouter un drop pour permettre aux siens de prendre le score pour la première fois de la partie (9-8, 60e).

L'on croyait alors les tenants du titre partis pour se détacher au score et s'offrir au vu du match une qualification méritée pour les demies. Seulement, l'on assistait à une incroyablement revirement de situation avec cette pénalité victorieuse inscrite par O'Connor, après une faute sud-africaine dans l'alignement (9-11, 72e). Un coup de tonnerre à Wellington pour la première apparition des Australiens dans la moitié de terrain adverse et qui sonnait la fin des espoirs des coéquipiers de John Smit. Revigorés, les Wallabies tenaient le bon bout pour s'offrir le droit de rêver un peu plus d'un troisième sacre. Mais il faudra cependant retrouver une charnière beaucoup moins grinçante, véritable maillon faible au cours de ce match.