Coupe du monde

L'Angleterre pas si sereine

L'Angleterre a fait le minimum en dominant la Géorgie avec le bonus (41-10) mais n'a guère été convaincante dans le jeu, comme pour son premier match face à l'Argentine. Le XV de la Rose, qui conforte sa position de leader dans la poule B, affrontera la Roumanie samedi prochain.

 
La Rose pas si sereine - Rugby - Coupe du mondeAFP
 

Mission accomplie pour l'Angleterre qui a largement battu la Géorgie (41-10) et obtenu le point de bonus offensif grâce à six essais marqués. Mais Martin Johnson ne doit pas trouver que des motifs de satisfaction dans cette rencontre où ses joueurs ont été largement bousculés dans la première demi-heure et dont les approximations n'ont pas dû le rassurer. Moins armés sur le plan physique pour tenir un match de haut niveau en entier, les Lelos ont calé à chaque fin de période mais n'ont pas à rougir de leur prestation.

La rencontre démarrait pourtant très mal pour la Géorgie qui encaissait d'entrée un essai d'Hape (3e). On se disait alors que les Anglais allaient mettre leur emprise sur le match mais c'était le contraire qui se produisait. Pris à la gorge, ils éprouvaient les pires difficultés à écarter le danger et ne devaient leur salut qu'à l'incroyable maladresse du buteur adverse Kvirikashvili. Le XV de la Rose essuyait l'orage mais parvenait à marquer un second essai contre le cours du jeu par Hape (21e), auteur d'un doublé. Malgré une baisse de régime, la Géorgie trouvait néanmoins les ressources pour inscrire l'essai de l'espoir par Basilaia en force (41e), récompensant tous ses efforts et rattrapant un peu les ratés terribles de Kvirikashvili, et basculait à la pause avec un écart de sept points (17-10).

Plus fraîche, l'Angleterre déroule en seconde période

Le XV de la Rose revenait des vestiaires dans une situation très inconfortable. Il débutait en effet la deuxième période à quatorze suite au carton jaune reçu par Hartley juste avant la pause (41e). Mais les Britanniques allaient bien gérer leur infériorité numérique, n'encaissant pas de point et inscrivant un nouvel essai par Armitage (47e). Dès lors la rencontre changeait de physionomie. Les Anglais arrivaient à franchir de plus en plus souvent le rideau défensif géorgien qui avait de plus en plus de mal à suivre face à la vitesse des trois-quarts adverses. Manu Tuilagi, sur une action d'école consécutive à une touche (63e), et Chris Ashton dans la foulée (65e), profitant d'une énorme percée de Shontayne Hape, plaçaient deux nouvelles banderilles synonymes de bonus.

Le temps jouaient alors contre les Lelos qui piochaient et terminaient la rencontre dans le rouge. Malgré un rugby constellé de maladresses et de mauvais choix, les Anglais réussissaient à marquer un ultime essai après la sirène en coin grâce à Ashton, qui inscrivait ainsi son petit doublé (82e). Mais l'ampleur du score ne masque pas la prestation plus que mitigée de la bande à Martin Johnson qui ne pourront reproduire ce type de match face à des nations majeures sous peine d'une grosse déconvenue.

 - Rugbyrama
 
 
 
À ne pas manquer
  • Abonnement

    Gérez votre abonnement ou abonnez-vous à Midi Olympique, le journal du rugby : voir toutes nos offres…

  • La chronique de Pierre Villepreux

    Ancien international français, il a également été entraîneur du XV de France et reste encore aujourd'hui un des personnages phare du rugby Français.

  • Toutes nos vidéos

    Retrouvez toutes nos vidéos de rugby…

Suivre Eurosport.com
 
Sur Facebook
 
Sur Twitter
 
Sur Mobile
iPhone | Android |