Coupe du monde

Boks : Parole à la défense

Afrique du Sud49 - 3Fidji

Chahutés en ouverture du Mondial par les Gallois, les champions du monde sud-africains peuvent faire un pas décisif pour la première place de la poule D en cas de succès face aux Fidji. Pour cela, les Boks ont prévu de faire des efforts sur la défense face aux fantasques joueurs du Pacifique.

 
Boks : Parole à la défense - Rugby - Coupe du mondeIcon Sport
 

Les Sud-Africains ont failli connaitre une incroyable désillusion en match d’ouverture de la Coupe du monde. Peu inspirés offensivement, pas aussi agressifs que de coutume dans les zones de rucks, les Boks ont souffert mille maux pour disposer sur le fil (17-16) de Gallois accrocheurs, solidaires mais déficitaires en terme de puissance physique. L’essentiel était assuré mais pas que quoi rassurer les troupes de Peter de Villiers. Il faudra montrer un tout autre visage face au Fidji, outsider de cette poule et qui pourrait bien poser bien des problèmes aux vieux briscards sud-africains. D’autant plus que les Boks auront en mémoire le quart de finale en 2007 où durant une heure, ils avaient été mis à mal par la fougue des insulaires. En infériorité numérique, les coéquipiers de Vilimoni Delasau avaient marqué deux essais pour revenir à égalité (20-20) avant de craquer dans les dernières secondes. Jaque Fourie, le centre springboks, présent à Marseille pour cette affiche, n’en a rien oublié la dangerosité offensive des Fidjiens.

"Les priver de ballons"

C’est pour cette raison que Fourie avance que son équipe va mettre l’accent sur la défense. "Il faut qu'on reste bien sur notre structure défensive, rendre notre défense la plus désagréable possible. Il faut qu'on parvienne à garder le ballon, à les en priver et à rester fidèle à notre plan de jeu", a insisté le centre aux 65 sélections et qui sera associé au Racingman François Steyn samedi. Même son de cloche au niveau du staff technique des Boks: "Ils représentent une menace au niveau physique", a estimé l'entraîneur des avants, Gary Gold. "Mais ils vont aussi proposer quelque chose de différent, étant donné leur capacité à jouer au large. Ils vont faire vivre le ballon, essayer de nous faire beaucoup bouger, tenter de nous prendre et de nous battre par les extérieurs", a-t-il ajouté. L’Afrique du Sud est sur ses gardes.

 - Rugbyrama
 
 
 
À ne pas manquer
  • Abonnement

    Gérez votre abonnement ou abonnez-vous à Midi Olympique, le journal du rugby : voir toutes nos offres…

  • La chronique de Pierre Villepreux

    Ancien international français, il a également été entraîneur du XV de France et reste encore aujourd'hui un des personnages phare du rugby Français.

  • Toutes nos vidéos

    Retrouvez toutes nos vidéos de rugby…

Suivre Eurosport.com
 
Sur Facebook
 
Sur Twitter
 
Sur Mobile
iPhone | Android |