Reuters
 
Coupe du Monde

Les Wallabies à la loupe (1)

Les Wallabies à la loupe (1)

Par Rugbyrama
Dans cet article
Par Rugbyrama - Le 26/07/2007 à 14:00
Après les Blacks et les Boks, voici le groupe des Wallabies à la loupe. Première partie avec les avants.
 

Piliers

Matt Dunning (32 sélections).- Avec son visage et son corps de (gros) poupon, Dunning, 29 ans, a souvent passé de très mauvais moment sur le terrain face à des adversaires de très bons calibres.

Al Baxter (47 sélections).- Pilier droit qui s'est également essayé à gauche en 2006, Baxter est à trente ans le plus expérimenté des joueurs de cette première ligne et disputera, comme Dunning, son deuxième Mondial.

Guy Shepherdson (14 sélections).- Dès ses premiers matchs au plus haut niveau, il s'est permis de reléguer Baxter sur le banc des remplaçants. Pilier droit indéboulonnable depuis 2006, il est l'une des valeurs sûres du pack australien.

Greg Holmes (11 sélections).- Le meilleur pilier-coureur du monde! Ses courses impressionnent pour un joueur de son poste. Et tous ont en mémoire son essai de 60m inscrit contre l'Irlande à l'automne 2006. Il n'a pas joué un seul match des Tri Nations, ni le Super 14 sur blessure au cou

Talonneurs

Stephen Moore (16 sélections).- Jeune talonneur de 23 ans, Moore a réalisé une première partir de carrière très prometteuse. Titulaire lors des derniers Tri Nations, sauf face au deuxième test face aux Springboks (blessure au sternum), il a su se montrer très mobile, même s'il doit encore beaucoup gagné en expérience.

Sean Hardman (3 sélections).- A trente ans, Hardman a été rappelé par Connolly pour pallier la blessure de Moore. Pour autant, bien que qualifié pour ses qualités de lanceur, Hardman ne compte aucune titularisation.

Adam Freier (15 sélections).- Entré dans les dix dernières minutes de jeu face aux All Blacks dans la rencontre décisive pour les Tri Nations, il n'a pas réussi à renverser la vapeur. Il a plus souvent été remplaçant (10) que titulaire (5 fois).

Deuxième ligne

Nathan Sharpe (60 sélections).- Sur la scène internationale depuis 2002, il va disputer sa deuxième Coupe du monde. Il avait dû essuyer quelques quolibets comme "grand singe", voire "fer à repasser". Très actif sur le terrain, il a disputé l'intégralité des rencontres des Wallabies en 2006 pour un total de 1040 minutes de jeu.

Mark Chisholm (31 sélections).- La particularité de ce joueur au franc sourire est d'avoir marqué pas moins de 5 essais en 31 sélections, ce qui n'est pas mal pour un joueur évoluant principalement au poste de deuxième ligne. Il lui est arrivé d'être titularisé au poste de troisième ligne aile.

Dan Vickerman (41 sélections).- Souvent aligné avec Sharpe, qui affiche 2 mètres sous la toise, Vickerman est le plus grand joueur du squad des Wallabies avec 2,04m ! C'est lui qui est chargé de faire les appels en touche depuis le milieu de la saison en cours.

Troisième ligne

Phil Waugh (62 sélections).- Il est l'un des deux vice-capitaines. Son arrivée au plus haut niveau a bien failli coûter cher à George Smith, sérieusement mis en balance. Depuis il n'a que confirmé son statut de leader de la troisième ligne.

George Smith (79 sélections).- Parce qu'il ne avait marre de se faire tirer les cheveux, George Smith est allé chez le coiffeur et a dit adieu à ses belles dread-locks. Sinon, sur le terrain, il est redoutable dans les phases de rucks.

David Lyons (43 sélections).- Victime d'une thrombose, il est retenu dans le groupe. Il compte 43 sélections donc, malgré une série de blessure assez sérieuse. A 27 ans, il a le profil d'un bon porteur de ballon également très bon en touche.

Stephen Hoiles (10 sélections).- Lui aussi revient du diable vauvert. Après une saison blanche en 2005, Hoiles s'impose au centre de la troisième ligne australienne en l'absence de Palu, mais il peut largement prétendre aux deux autres postes de la troisième ligne.

Wycliff Palu (13 sélections).- Dès son entrée sur la scène internationale, Palu a éclaboussé le terrain de toute sa classe et gagné quasiment son billet pour le Mondial à ce moment-là. Touché à l'épaule, il est quand même retenu dans le groupe parce qu'il n'est pas possible de se passer d'un tel talent.

Rocky Elsom (28 sélections).- Au top en 2005-2006, Elsom a été un peu en retrait face à l'affluence de joueurs de talent à son poste.

Hugh McMeniman (8 sélections).- Au rayon des blessures, Jonny Wilkinson n'a pas grand chose à lui envier ! En 2006, il se blesse à l'épaule puis au cou, avant d'être sérieusement touché aux deux genoux lors du Super 14.

 
  commentaire(s)
Ajoutez le vôtre !
  commentaire(s)
Ajoutez le vôtre !
 
×