DPPI
 
Article
commentaires
Coupe du Monde

Les Pumas y sont presque

Les Pumas y sont presque

Par Rugbyrama
Dans cet article
Par Rugbyrama - Le 22/09/2007 à 22:45
Large vainqueur de la Namibie (63-3) avec le bonus offensif à la clé, l'Argentine reprend le pouvoir dans la Poule D et se rapproche des quarts de finale. S'ils ne prennent pas l'eau face à l'Irlande, les Pumas passeront. La première place leur tend égale

L'Argentine poursuit son parcours sans faute dans cette Coupe du monde. Méthodiquement, les Pumas ont enchainé un troisième succès. Après avoir surpris la France et usé la Géorgie, ils ont balayé sans surprise une équipe namibienne qui n'avait, comme on dit dans ces circonstances, que son courage à opposer. En obtenant le bonus offensif haut la main, les hommes de Marcelo Loffreda se hissent plus que jamais en tête de la Poule D, avec 14 points, soit quatre de plus que les Français. Ils possèdent surtout cinq longueurs d'avance sur leur prochain adversaire, l'Irlande. Il suffira donc aux Argentins de ne pas encaisser plus de trois essais pour aller en quarts de finale. Mais c'est bien évidemment la première place qu'ils chercheront à obtenir...

Ce ne sont donc pas les Namibiens qui pouvaient contrecarrer les ambitions sud-américaines. Ils auront tout de même eu la satisfaction de mener au score, en ouvrant la marque sur une pénalité de leur ouvreur Morne Schreuder, par ailleurs bien malheureux. Soutenus par le public du Vélodrome, ils ont tenu 25 minutes, n'étant alors menés que 6-3. Mais au fil des minutes, la pression argentine, de plus en plus évidente, allait les faire plier. Un premier essai, en force, accordé à Rodrigo Roncero, en annonçait d'autres... A la pause, les Pumas menaient déjà 25-3. Plus important, ils avaient réussi les trois-quarts du chemin sur la route du bonus, avec trois essais en poche.

Toujours pas d'essai encaissé

Une situation nettement plus confortable que face à la Géorgie, où ils avaient viré à la pause sans avoir trouvé une seule fois la terre promise. Ils avaient alors dû attendre l'ultime minute de la partie pour s'offrir le bonus. Cette fois, après 45 minutes, le tour était joué, grâce à Felipe Contepomi. Dès lors, Loffreda pouvait faire tourner, et les Pumas se sont libérés, enchainant du jeu et des passes. Au final, les pauvres namibiens ont concédé neuf essais et 63 points. Ils en avaient encaissé 24 de plus face à la France, mais en jouant à 14 contre 15 pendant une heure...

Mission accomplie en tout cas pour l'Argentine, désormais idéalement placée pour sortir en tête de ce groupe de la mort. Une première place qui ouvrira un tableau plus qu'intéressant, avec un quart de finale, selon toute vraisemblance, contre l'Ecosse ou l'Italie. C'est donc le dernier carré qui pourrait se profiler pour la bande à Agustin Pichot. Après plus de deux semaines de compétition, les Argentins sont par ailleurs les seuls à ne pas avoir encaissé le moindre essai. Ils n'ont pris que 18 points, sur six pénalités. Une statistique qui témoigne de l'extrême solidité de ce groupe. Comment imaginer, dès lors, qu'ils puissent en prendre quatre contre cette Irlande méconnaissable?