Coupe du Monde

L'Argentine, forte tête

L'Argentine s'est imposée face à l'Irlande (30-15) pour finir première du groupe D. Les Pumas sont aux anges et joueront l'Ecosse pour une place dans le dernier carré. Le XV du Trèfle rejoint le pays de Galles au rang des éliminés de la phase de poule. Un

 
L'Argentine, forte tête - Rugby - Coupe du MondeDPPI
 

Le traditionnel public du Parc des Princes aurait aimé la prestation livrée par l'Argentine et l'Irlande. Deux équipes qui ont passé plus de temps à jouer avec les pieds qu'avec les mains. Dans ce jeu d'occupation du terrain et de prises d'initiatives minimales, l'équipe qui prend rapidement les devants au score a toutes les clés pour l'emporter. Dès les premières instants, les Irlandais ont laissé passer leur chance sur pénaltouche. Ce manque de réalisme, lors des dix premières minutes, pendant lesquelles ils campaient dans le camp argentin, était vite puni par des Pumas très efficace.

A la 17e minute, Lucas Borges, rebondissait sur plusieurs défenseurs mais restait sur ses appuis pour franchir la ligne. Avec le score en faveur de son équipe, Juan Hernandez appliquait alors la même tactique que face à la France. Chandelle après chandelle, il maintenait les Irlandais dans leur camp (57 % d'occupation du terrain en faveur des Pumas). Les coéquipiers de Brian O'Driscoll essayaient pourtant de lancer des attaques mais ils étaient systématiquement contraints de reculer face à la pression défensive adverse. Avec des sorties de balles retardées, les Celtes ne trouvaient pas la solution et comme la France, trois semaines auparavant, accumulaient les fautes de mains.

Hernandez dans un fauteuil

Pourtant, O'Driscoll redonnait espoir à tout un peuple en profitant d'une bonne passe de Ronan O'Gara pour finir entre les perches. Une toute petite lueur très vite éteinte par Hernandez, qui réussissait le deuxième de ses trois drops de l'après-midi, puis par un nouvel essai de l'ailier Horacio Agulla. Avec huit points d'avance à la pause, l'Argentine pouvait continuer sur sa stratégie basée sur le jeu au pied d'un Hernandez qui évoluait dans un fauteuil.

L\'Argentine, forte tête - Rugby - Coupe du Monde L'ouvreur parisien ne se posait pas de question. Sur 44 ballons joués, il tapait 31 fois au pied, n'effectuant que cinq passes et portant la balle à huit reprises pour rester près de ses avants. Les Pumas ne s'affolaient jamais même lorsque Geordan Murphy inscrivait un superbe essai à la 47e minute. Il en fallait plus pour déstabiliser des Argentins quasiment qualifiés pour les quarts de finale.

Dans le dernier quart d'heure, les Irlandais étaient alors obligés de remonter les ballons depuis leur camp. Désorganisés, ils perdaient des munitions que Manuel Contepomi et Juan Hernandez transformaient en points. Le Parc des Princes, garni en majorité d'Irlandais, prenait pourtant des allures de Bombonera pour porter les Pumas jusqu'au coup de sifflet final. L'Argentine, avec ses valeurs et sa stratégie, peut-être restrictive mais diablement efficace quand elle mène au score, continue son aventure dans cette Coupe du monde. Dans une semaine, les Pumas entreront sur la pelouse du Stade de France pour viser une place en demi-finale. Face à l'Ecosse, ils ont toutes les cartes en mains pour accéder au dernier carré. L'Irlande n'a pas su négocier ce véritable huitième de finale et rentre au pays, éliminée comme en 1999 par l'Argentine, sa bête noire, qui pourrait devenir celle de beaucoup de monde...

 - Rugbyrama
 
 
 
À ne pas manquer
  • Abonnement

    Gérez votre abonnement ou abonnez-vous à Midi Olympique, le journal du rugby : voir toutes nos offres…

  • La chronique de Pierre Villepreux

    Ancien international français, il a également été entraîneur du XV de France et reste encore aujourd'hui un des personnages phare du rugby Français.

  • Toutes nos vidéos

    Retrouvez toutes nos vidéos de rugby…

Suivre Eurosport.com
 
Sur Facebook
 
Sur Twitter
 
Sur Mobile
iPhone | Android |