Icon Sport

Toulon-Leinster (29-14), réaction - Mourad Boudjellal: "On est toujours champions d'Europe..."

Boudjellal: "On est toujours champions d'Europe..."

Le 06/04/2014 à 21:11Mis à jour Le 06/04/2014 à 21:12

Après la victoire de ses joueurs en quart de finale de H Cup face à Leinster (26-14), Mourad Boudjellal, le président du RCT, ne cachait pas sa satisfaction et espère conserver le titre de champion d'Europe.

Votre journal 100% numérique

Abonnez-vous dès 7.90€/mois

Exclusivité Eurosport Player : Suivez 100% du championnat !

Voir sur Eurosport

Quel est votre sentiment après cette victoire ?

Mourad BOUDJELLAL: C'était un bon match. Je m'attendais à ce que tout se joue sur un coup de pied dans les dernières minutes. J'ai vu toutes les rencontres du week-end, je pense que ce soir on a vu le plus beau des quarts de finale. J'avais des craintes sur l'arbitrage, car il avait officié lors de la finale du challenge européen perdue contre Biarritz, mais ce soir il a été impartial. Je tiens à féliciter Bernard (Laporte). Je les ai vu travailler toute la semaine et ce soir, ils ont mis en œuvre tout ce qui avait été mis en place. Il ne faut pas minimiser notre performance, ce soir, nous avons battu l'équipe d'Irlande !.

Comme l'an dernier, vous vous retrouvez en demi-finale. Vous y avez toujours cru ?

M.B: Après Grenoble, j'avais dit qu'il ne fallait pas nous enterrer, qu'on était encore en vie. On l'a vu ce soir. On vit une saison pourrie avec de nombreux blessés et des faits divers... Mais ce soir, on est toujours champions d'Europe, on va essayer de conserver ce titre. Quoi qu'il en soit, je suis fier d'être le président d'un club qui va offrir la première demi-finale de coupe d'Europe à la région Paca. C'est un moment historique. Ce dimanche, on a enterré la saison dernière pour débuter une nouvelle aventure. Il fallait digérer le titre de l'an passé, ce n'est jamais facile.

" On sait le cadeau que Wilko veut avant de terminer sa carrière"

Quand Jonny Wilkinson est sorti, avez-vous eu l'impression que le fameux "chat noir" était de retour ?

M.B: Il était déjà un peu touché, mais on a pris le risque de le faire jouer et malheureusement il a du sortir. Je ne sais pas si c'était son dernier match à Mayol. L'après Jonny sera de toute façon compliqué, c'est un joueur qui véhicule une certaine magie. On sait le cadeau que Wilko veut avant de terminer sa carrière. Ses coéquipiers vont tout faire pour le lui donner.

Le mois d'avril s'annonce chargé avec la demi-finale plus le Top 14, pensez-vous pouvoir gérer de front les deux compétitions ?

M.B: On va vivre un mois d'avril compliqué, c'est certain. Les matchs importants s'enchainent. A un moment nous risquons de devoir faire l'impasse sur un match. Mais j'espère qu'avec les retours de blessures, cela va créer une émulation. Les joueurs vont se battre pour accrocher une place pour disputer ce match au Vélodrome face au Munster.

0
0