Article
commentaires
Coupe d'Europe

Réforme Coupes d'Europe: les clubs reprennent les négociations


Par Clément Mazella
Dernière mise à jour Le 04/02/2014 à 18:58 -
Par Clément Mazella - Le 04/02/2014 à 18:58
Réforme Coupes d'Europe: les clubs reprennent les négociationsLes négociations ont repris autour de la réforme des coupes d'Europe de rugby avec une réunion mardi à Londres réunissant les clubs anglais et français, a-t-on appris de source proche du dossier.

Des représentants des Fédérations des six nations ainsi que des clubs anglais (PRL), français (LNR) et des provinces galloises (RRW) se sont retrouvés autour de 11h locales à l'aéroport d'Heathrow pour trois heures de discussions autour de compétitions continentales, dont le futur est pour l'instant très incertain.

"Le climat de la réunion a été constructif", a ajouté cette source sous couvert de l'anonymat.

PRL, LNR et RRW déclinaient toute invitation depuis mi-octobre, après avoir annoncé le 22 septembre la création de la Rugby Champions Cup (RCC), compétition dissidente face à la Coupe d'Europe existante, organisée par l'ERC.

Mais ce front s'était fissuré fin novembre quand la LNR avait accepté de ne pas lancer la RCC la saison prochaine.

Le principe était de disputer durant une saison "de transition" une Coupe d'Europe toujours placée sous l'égide de l'ERC mais remodelée selon les contours de la RCC: 20 clubs (et non 24 actuellement), système de qualification méritocratique (et non avec des quotas pour clubs irlandais, écossais, gallois et italiens), bénéfices redistribués différemment, et plus grande participation des clubs à la gouvernance du tournoi.

Les détails de cette nouvelle gouvernance ont été au coeur des débats mardi, les clubs demandant notamment de pouvoir prendre en main la gestion des droits commerciaux.

Restera ensuite à régler la question de la structure qui accueillera les compétitions réformées: une ERC "new look", la Fira-AER qui, sous la tutelle de l'IRB (organe suprême du jeu), gère certaines compétitions continentales à XV et VII, l'IRB elle-même ou encore le Comité des Six nations, organisateur du Tournoi éponyme.

Surtout, un noeud demeure: celui du contrat de diffusion signé unilatéralement par la Ligue anglaise avec l'opérateur British Telecom, qui entre en conflit avec celui que l'ERC a paraphé avec Sky.

Si aucune solution n'était trouvée, les clubs anglais et gallois ont dernièrement évoqué la possibilité de se regrouper en un seul championnat. Mais la reprise des pourparlers prouve leur volonté de trouver une issue concertée.

Une nouvelle réunion doit se tenir la semaine prochaine à Paris, a-t-on précisé de même source.