Coupe d'Europe

H Cup, RCT, Frédéric Michalak: "Face à Glasgow, j’ai eu une boule au ventre"


Par Rugbyrama
Dans cet article
Dernière mise à jour Le 17/10/2013 à 13:07 -
Par Rugbyrama - Le 17/10/2013 à 13:07
Michalak: "Face à Glasgow, j’ai eu une boule au ventre"Dans un entretien accordé au Parisien, Frédéric Michalak est revenu sur la pression qu'il a ressenti lors de son retour avec le RCT dimanche contre Glasgow. Le demi polyvalent a également parlé de son avenir à Toulon et avec les Bleus.
 

Blessé à l’épaule gauche lors de la tournée des Bleus en Nouvelle-Zélande, le Toulonnais Frédéric Michalak a repris la compétition dimanche contre Glasgow en H Cup (51-28). Eloigné des terrains, depuis juin, il a confié ce jeudi dans les colonnes du Parisien, avoir ressenti une pression qu’il ne connaissait plus depuis quelque temps: "Avant ce match face à Glasgow, dimanche, j'ai vraiment eu une boule au ventre, cela faisait un moment que je ne l'avais pas eue. J'avais un peu de pression, j'étais stressé, le coeur battait fort dans le vestiaire, avant d'entrer sur le terrain. La préparation, l'arrivée au stade, ça me manquait énormément. Ça m'a fait du bien de retrouver ça. En seconde période, j'avais le souffle court, des points de côté, ce qui m'arrive rarement! "

" Sur la fin, je ne pensais plus à mon épaule"

Prévu initialement sur le banc pour son retour, il avait remplacé Jonny Wilkinson, coupé à un doigt, à la 28e: "J'étais prêt à démarrer ce match. Mais je n'ai pas engagé l'épaule à 200 %. Ce n'est pas de l'appréhension, mais je suis encore en phase de test Pendant ma rééducation, j'ai fait de la boxe avec mon préparateur physique, Cédric, de la lutte, libre et gréco-romaine. Histoire de me rassurer. Mais l'impact en lui-même, on ne peut le connaître que sur le terrain. J'ai pris confiance sur quelques plaquages, sur des grattages aussi. Sur la fin, je ne pensais plus à l'épaule".

Le demi polyvalent du RCT est également revenu sur la raison de son opération cet été: "J'étais obligé de me faire opérer en juillet, je ne pouvais pas me luxer l'épaule en permanence, prendre le risque de la voir sortir à chaque mouvement. En plus, la douleur est insoutenable. Et moi, je n'arrivais pas à me la remettre tout seul. J'ai essayé la façon Mel Gibson, dans l'Arme Fatale, contre un poteau, mais ça n'a pas marché (rires) !"

" J'ai l'impression que je viens juste d'arriver à Toulon"

Les pépins physiques derrière lui désormais, Michalak (31 ans, 66 sélections) entend bien retrouver la sélection: "Je veux prendre à nouveau du plaisir. Physiquement, je suis presque neuf; dans ma tête, j'ai faim ... je suis très frais! A moyen terme, je veux retrouver mon meilleur niveau, donner beaucoup d'enthousiasme à Toulon et revenir en équipe de France  […] L'importance d'être constant dans le travail, je l'ai comprise quand je n'ai plus été repris en équipe de France. J'avais des gens autour de moi qui disaient m'aimer mais qui ne m'apportaient rien. ils m'empêchaient de m'entraîner, me faisaient sortir de mon cadre. Je m'en suis rendu compte peut-être un peu trop tard. Mais ça m'a montré qu'il fallait passer des heures à la muscu, à taper, à faire des passes, il n'y a que ça pour t'améliorer. Ce ne sont pas ceux qui t'emmènent en boîte de nuit et t'aiment bien parce que tu es connu qui t'aideront. L'essentiel est de s'en rendre compte un jour".

Quant à son avenir dans le Var, a avoué ne pas s’être penché encore sur le sujet: "Je ne sais pas quelles seront les recrues du club, il y a des bruits qui courent. Nous discuterons bientôt de la suite de mon contrat, de mon futur rôle aussi avec le coach. Je ne suis pas au courant de l’intérêt de certains clubs. Je suis très bien ici, ma femme et mon fils sont heureux aussi. J'ai l'impression que je viens juste d'arriver à Toulon, qui n'est que le deuxième club français de ma carrière, je n'avais connu que Toulouse. On a fait une super saison l'an dernier. C'est sûr que j'ai envie de continuer dans cette voie-là. Avec les Sharks (en Afrique du Sud) et le RCT, je n'ai fait que des choix sportifs. Ils fonctionnent, tant mieux".

Icon Sport
 
  commentaire(s)
Ajoutez le vôtre !
  commentaire(s)
Ajoutez le vôtre !
 
×