David SMITH - toulon cardiff - 11 janvier 2014 - Icon Sport
 
Coupe d'Europe

5e journée H Cup - RCT-Cardiff (43-20): Toulon, du travail bien fait

Toulon, du travail bien fait

Par Clément Mazella
Dans cet article
Dernière mise à jour Le 11/01/2014 à 18:54 -
Par Clément Mazella - Le 11/01/2014 à 18:54
Tenant du titre, Toulon a pris son temps face à Cardiff pour l'emporter avec le point de bonus et décrocher son ticket pour les quarts de finale (43-20).
 

Toulon aura mis une mi-temps avant de faire exploser Cardiff. Le score est lourd et reflète la domination varoise tout au long du match (43-20). Dans le sillage d'un Jonny Wilkinson impérial et imperméable aux critiques qui ont suivi son erreur contre Grenoble, le RCT s'est qualifié pour les quarts de finale de la H Cup. Du travail patient et bien fait. Avec une mêlée ultra-conquérante et un pied gauche royal de "Wilko" (23 points), les Varois se sont rassurés après leur déconvenue à Mayol en championnat.

Les choses auront tout de même mis du temps à se décanter. Il faut dire que les Blues de Cardiff n'étaient pas venus à Nice pour faire du tourisme. Mais bien pour embêter les Varois et pourquoi pas leur chiper la première place. A la pause, les cinq pénalités de Jonny Wilkinson permettaient à Toulon de mener d'une courte tête (15-13). Meilleur dans pratiquement tous les secteurs de jeu, Toulon n'avait pourtant pas concrétisé ses actions offensives. Solides en mêlée fermée, les Toulonnais ont récupéré des ballons. Mais ont eu du mal à prendre l'axe profond et les intervalles sur les extérieurs. La faute à une défense inversée - à la limite du hors-jeu bien souvent - galloise efficace.

Trois essais de pénalité

Le carton jaune précoce de l'ailier Czekaj (8e) et la supériorité numérique qui en découlait auraient du permettre au RCT de se créer de réelles occasions. Au final, Cardiff sera sanctionné de quatre cartons jaune ! Les Rouge et Noir ont obtenu 15 pénalités dans ce match. Les Gallois ne pouvaient pas lutter dans de telles conditions. Même le Lion Leigh Halfpenny a semblé un ton en-dessous.

Pourtant, les Blues allaient même se payer le luxe de marquer le premier essai du match après un cafouillage de Mitchell (35e, 12-13) et plonger les hommes de Laporte dans le doute. Mais c'est en moins de dix minutes, à la reprise, que Toulon a mis le doigt sur l'accélérateur. Trois essais entre la 43e et la 50e pour mettre fin à tout suspens (36-13). Grâce à son huit de devant (trois essais de pénalité obtenus) et notamment à la performance d'Andrew Sheridan, monstrueux pour son retour. Toujours grâce à sa mêlée, le RCT a décroché le bonus offensif à la dernière minute. Toulon devra aller chercher son quart à domicile la semaine prochaine contre les Ecossais de Glasgow. En tout cas, les hommes de Bernard Laporte ont, au moins temporairement, fait taire les critiques.

 
  commentaire(s)
Ajoutez le vôtre !
  commentaire(s)
Ajoutez le vôtre !
 
×