Juan Smith - Toulon exeter - 7 décembre 2013 - Icon Sport
 
Coupe d'Europe

3e journée H Cup, Exeter Chiefs-RCT (9-14): Le champion évite la sortie de route

Le champion évite la sortie de route

Par Fabien Pomiès
Dans cet article
Dernière mise à jour Le 07/12/2013 à 17:11 -
Par Fabien Pomiès - Le 07/12/2013 à 17:11
Longtemps malmenés à Exeter, les Toulonnais, champions d'Europe en titre, ont assuré l'essentiel ce samedi (9-14). Le RCT se relance dans la poule 2.
 

L’Europe est bien le jardin du RCT, l’Angleterre aussi. Battu sèchement à Paris le week-end dernier en championnat (23-0), Toulon a redressé la barre en remportant le premier acte de sa double confrontation de décembre contre Exeter (9-14), sa septième victoire consécutive face à un club anglais. Un succès obtenu dans la douleur et le combat, sous le soleil intermittent de Cornouaille, qui permet aux hommes de Bernard Laporte de prendre seuls les commandes de la poule 2 avec dix points, posant ainsi une option sur la qualification pour les quarts de finale.

Stigmatisé samedi dernier par le président Mourad Boudjellal après la claque reçue dans la capitale, le pack varois, renouvelé dans sa quasi-totalité (seul Ali Williams était rescapé de la déroute parisienne dans le huit de devant) était sous les feux de la rampe en Angleterre. La "plus mauvaise mêlée de France", selon les propos du fantasque patron du RCT, apportait son démenti d’entrée de jeu: un franchissement de Craig Burden, une passe magnifique d’Ali Williams sur un pas, et un essai en bout de ligne de Florian Frésia (4e)… la revanche des "gros" qui en avaient certainement lourd sur le cœur. Le début, aussi, d’une bataille âpre où les Toulonnais y laissaient des plumes.

Toulon bousculé, mais Toulon libéré

Marqués par la densité du combat, ils voyaient la roue tourner lorsque Bakkies Botha, Craig Burden et Bryan Habana – ce dernier, victime d’un claquage, en a très certainement terminé pour cette année 2013 – devaient abandonner leurs partenaires, contraints par la douleur. Peu réaliste, à l’image de son ouvreur Jonny Wilkinson, auteur d’un inquiétant 1/5 au pied avant le dernier d’heure, le RCT était remonté puis dépassé par une équipe d’Exeter joueuse, et plus adroite dans ses temps forts. Il manquait en fait un quart d’heure au sixième de Premiership pour concrétiser en victoire une prestation très aboutie face à un champion d’Europe encore convalescent.

Sous l’impulsion du surpuissant Mathieu Bastareaud, le club varois, plus discipliné au retour des vestiaires, renversait la tendance. Il passait devant grâce à la botte de Matt Giteau (66e), intelligemment promu buteur de substitution par un Wilkinson des mauvais jours au pied, avant que ce dernier n’enfonce clou de son arme fatale, le drop (75e). Pas encore guéri, le RCT se remet en tout cas dans le sens de la marche avec cette victoire qui lui permet d’entrevoir son avenir européen avec sérénité (il reçoit deux fois lors des trois dernières journées). De quoi, peut-être, redonner un brin de sourire à son président.

 
  commentaire(s)
Ajoutez le vôtre !
  commentaire(s)
Ajoutez le vôtre !
 
×