Sitiveni Sivivatu - clermont - mai 2013 - DPPI
 
Article
commentaires
Coupe d'Europe

2e journée H Cup - ASMCA-Harlequins (23-16): Clermont reste sur sa faim

Clermont reste sur sa faim

Par Rugbyrama
Dans cet article
Dernière mise à jour Le 20/10/2013 à 18:33 -
Par Rugbyrama - Le 20/10/2013 à 18:33
Malgré trois essais inscrits lors de la première période, les Clermontois n'ont pas réussi à glaner le bonus offensif contre les Harlequins (23-16). Un goût d'inachevé.
 

Stigmatisé la semaine dernière pour son cruel manque de réalisme contre le Racing-Métro (13-9), Clermont a apporté ce dimanche un démenti en demi-teinte face aux Harlequins (23-16). Prenant le match à bras le corps, les hommes de Vern Cotter n’ont pas su bonifier une première période très réussie avec trois essais inscrits durant la première demi-heure de jeu (7e, 20e, 25e). Ils assurent toutefois l’essentiel, décrochant leur première victoire européenne de la saison, dans une rencontre marquée par l’indiscipline.

A la pause, il semblait pourtant évident que les Jaunards réussiraient leur pari de prendre cinq points contre l’actuel septième de la Premiership. Dans le sillage d’un Sitiveni Sivivatu aussi inspiré qu’insaisissable, Clermont avait, comme à son habitude, fait du jeu sur les ailes et des combinaisons de trois-quarts son outil de destruction. Il ne fallait même pas dix minutes de jeu à la défense londonienne pour se faire transpercer une première fois, Byrne étant à la conclusion d’une très belle séquence de jeu auvergnate (8e).

Une seconde période stérile

Heureux au début du premier acte, l’arrière gallois l’était moins à la demi-heure de jeu, récoltant un carton jaune qui initiait une longue série de fautes clermontoises sanctionnés par un M.Clancy il est vrai pas toujours inspiré. Avec l’essai de Williams en fin de première période (40e), on s’attendait dès lors à un match complétement fou et riche en essais. Il n’en fut rien. Plus de trente-cinq minutes s’écoulaient entre une pénalité de Brock James (45e) et le drop d’Evans sur le fil qui permettait aux Harlequins de décrocher le bonus offensif (80e+2).

Entre les deux ? Pas grand-chose, si ce n’est des fautes, des vilains gestes, et un manque de maîtrise de part et d’autre. Dans une poule très relevée où chaque point vaut excessivement cher, Clermont à certes gagné, affichant une défense solide et réussissant au passage un soixante-cinquième match sans défaite sur sa pelouse. Mais l’ASMCA devra aussi tirer les enseignements de ce qu’il lui a manqué ce dimanche après-midi pour ne pas faire le plein. Et qui la fait rester sur sa faim au sortir de ses deux premières sorties européennes de la saison.