Wilkinson - Icon Sport
 
Article
commentaires
Coupe d'Europe

Wilkinson: "Toulon, c'est une situation parfaite pour moi"

Wilkinson: "Toulon, c'est une situation parfaite pour moi"

Par Rugbyrama
Dernière mise à jour Le 08/12/2012 à 21:01 -
Par Rugbyrama - Le 08/12/2012 à 21:01
Jonny Wilkinson qui vient en conférence de presse est une rareté. Alors quand il se présente avec le sourire, prêt à plaisanter et à évoquer son avenir sportif, on l’écoute et surtout on le laisse parler. Interview.

Le RCT repart de Sale avec les quatre points de la victoire. Quel est le sentiment qui prédomine ?

Jonny WILKINSON: On peut dire mission accomplie. Remporter des victoires à l’extérieur en Coupe d’Europe, ce n’est jamais une chose facile. Nous affrontions une équipe de Sale dont nous ne connaissions pas grand-chose, donc c’était dangereux. L’équipe a mis les ingrédients qu’il fallait pour l’emporter. L’état d’esprit était super. Tout le monde a joué pour l’équipe. Quand tu vois des garçons comme Bakkies (Botha, ndlr.) et Chris (Masoe, ndlr.) abattre un tel travail, tu ne peux que te mettre au diapason. Nous avons tous le désir de jouer ensemble, de gagner ensemble.

Le RCT de cette saison est-il plus fort que les autres années ?

J.W: On verra par la suite. Disons, qu’il y a plus de fluidité entres nous. Il n’y a pas eu beaucoup de recrues à l’intersaison. Cela fait quelques temps que l’équipe joue ensemble. Nous avons, quelque part, grandit tous ensemble. On se connait mieux, alors cela se ressent sur le terrain.

Personnellement, vous avez eu quelques difficultés dans les tirs au but ce samedi soir ?

J.W: Peut-être que je ne suis plus adapté à la météo anglaise (rires). La pluie peut déstabiliser les buteurs, même si ce n’est pas une excuse.

Avez-vous été tenté de laisser le but à Frédéric Michalak ?

J.W: J’ai énormément de respect pour Fred et ce qu’il a fait. Dernièrement il a montré qu’il était un très grand buteur. Je suis privilégié d’avoir à tirer les pénalités devant lui. Il me pousse, quelque part. Je n’ai pas le droit d’être à 99%. Nous sommes dans la même équipe, nous travaillons ensemble. Fred démontre qu’il a le droit, surtout après ces matchs en équipe de France, de jouer demi d’ouverture.

Un mot sur votre avenir. Vous annoncerez votre décision en février, pas avant ?

J.W: Je n’ai jamais été aussi content de jouer pour Toulon. Évoluer au RCT, porter ses couleurs, jouer pour la région toulonnaise est la plus belle chose de ma carrière. J’insiste là-dessus. Après, ma décision doit être prise en fonction de l’équipe. Pour le bien de l’équipe. L’ambiance dans le groupe est fantastique. Parfaite. Je prends énormément de plaisir. Actuellement, Toulon, c'est une situation parfaite pour moi. L'entraîneur, l'équipe... tout est parfait.

En clair, vous nous indiquez avoir envie de continuer une année supplémentaire ?

J.W: Peut-être, on verra. C’est difficile à dire. Chaque match apporte son bout de réponse. C’est un vrai plaisir de venir chaque matin à l’entraînement à Berg. Mais bon, il faut attendre encore un peu. J’ai 33 ans, bientôt 34. Je peux juste vous dire que la plus belle chose qui me soit arrivé dans ma vie de rugbyman, c’est de venir jouer pour Toulon.