Gurthro Steenkamp - Toulouse Bordeaux-Bègles - 9 mars 2013 - Icon Sport
 
Coupe d'Europe

Top14, Stade toulousain-Grenoble, Gurthro Steenkamp: "Important pour notre confiance"

Steenkamp: "Grenoble, un match important pour notre confiance"

Par Midi Olympique
Dans cet article
Dernière mise à jour Le 03/05/2013 à 09:10 -
Par Midi Olympique - Le 03/05/2013 à 09:10
Le pilier sud-africain, Gurthrö Steenkamp, voit dans la venue de Grenoble l’occasion idéale pour Toulouse de retrouver des repères collectifs et le goût de la victoire avant les phases finales.
 

Votre ami et coéquipier Gary Botha a trouvé un accord pour quitter le Stade toulousain, et sera donc samedi de la journée d’adieux aux partants… Dans quel état d’esprit vous situez-vous ?

Gurthro STEENKAMP: J’ai vu tout ce qui s’est écrit dans les journaux… C’est dommage, c’est un très bon joueur pour qui j’ai beaucoup de respect. J’espère qu’il rebondira en Super 15.

Comment expliquez-vous les difficultés d’intégration de votre coéquipier ?

G.S.: Cela a été difficile pour lui. A peine arrivé, il s’est blessé à la cheville, ce qui a retardé son intégration. Un peu comme moi… Sauf qu’à mon retour, j’ai eu la chance de ne pas me refaire mal. Lui a, au contraire, connu encore beaucoup de pépins, notamment cette saison.

En effet, en ce qui vous concerne, votre saison a été placée sous le signe de la régularité.

G.S.: J’ai pris beaucoup de plaisir cette année. En étant moins blessé, j’ai pu m’exprimer plus régulièrement, puisque je n’ai dû manquer qu’une ou deux feuilles de match. Je suis heureux d’être ici, ma famille également… Tout va bien  ! Il n’y a qu’en Français que je fais encore beaucoup de fautes (rires).

Vous avez été l’un des hommes des phases finales du Stade la saison dernière… Votre état de forme est-il similaire ?

G.S.: Quand je suis revenu l’an dernier, la saison était en train de se terminer. J’étais un peu plus frais que les autres… Celle-ci a évidemment été beaucoup plus longue et difficile, et elle va encore durer au moins deux ou trois semaines, en espérant plus. Donc, il faut s’adapter en soignant sa récupération. C’est ce que je m’attache à faire.

Sur la fin de saison dernière, votre tenue en mêlée a été sujette à polémique dans le landerneau… Vous sentez-vous davantage surveillé par les arbitres cette année ?

G.S.: Je ne comprends pas la question (rires). Il faut s’adapter...

Sur le plan collectif, commet situez-vous votre équipe, à dix jours des phases finales  ?

G.S.: Nous avons retrouvé de bonnes sensations dans le jeu en battant le Racing. Et s’il était dommage de perdre à Montpellier et Clermont, nous avons montré par moment de belles choses. Ces matchs doivent nous servir dans l’optique des trois prochaines semaines.

Comment appréhendez-vous ce dernier match de la phase régulière contre Grenoble, qui n’aura rien à jouer  ?

G.S.: C’est un match très important pour notre confiance. Quoi qu’on en dise, je m’attends à une rencontre difficile. On ne pensera au barrage qu’après cette rencontre. En sport, il ne faut pas sauter les étapes.

 
  commentaire(s)
Ajoutez le vôtre !
  commentaire(s)
Ajoutez le vôtre !
 
×