Icon Sport

Bilan demi-finales H Cup et Amlin Cup - L'éternel Wilkinson, l'efficace Nalaga

L'exploit parisien, l'efficace Nalaga
Par Midi Olympique

Le 29/04/2013 à 09:34

La performance du Stade français, l'essai de Nalaga, la réussite de Wilkinson ou la déception de Biarritz... Retrouvez ce qu'il faut retenir de ce week-end de demi-finales européennes...

LE JOUEUR

Jonny Wilkinson

Si les Anglais avaient surnommé Jean Prat "Monsieur Rugby", le public toulonnais peut rebaptiser son ouvreur fétiche "Mister Rugby". A 33 ans, le demi d’ouverture anglais a encore fait démontre de toute sa classe dans ce match où il a totalement dominé son vis-à-vis annoncé comme son successeur, Owen Farrell. A nouveau, "Sir" Jonny a inscrit tous les points du RCT en demi-finale face aux Saracens, tout comme en quart de finale contre Leicester. Après avoir fait le bonheur du rugby anglais pendant dix ans, Jonny Wilkinson vient d’éliminer à lui seul deux clubs clubs anglais dans cette H Cup. Et après sa prestation, il frappe légitimement à la porte des Lions britanniques et irlandais. Chapeau l’artiste !

LA PERF'

Stade français

Icon Sport


L’ESSAI

Napolioni Nalaga

Icon Sport


L’AMBIANCE

La Mosson

Comparé à un Twickenham à moitié vide qui sonnait bien creux pour le match Saracens-Toulon, l’affrontement entre la Yellow Army auvergnate et la Red Army irlandaise a tenu ses promesses. Sous un beau soleil de fin d’après-midi, deux des meilleurs publics d’Europe se sont livrés un combat sans merci, dans un stade de la Mosson plein à craquer. Une ambiance formidable où les slogans clermontois rythmés répondaient aux chants plus lyriques des supporters du Munster. De belles images de deux publics sachant communier leur amour du rugby autour d’une bière, de chansons et d’une superbe rencontre entre Clermont et le Munster.

LA STAT

3

Trois, comme le nombre de clubs hexagonaux qui seront champions d’Europe dans quelques jours. La finale de H Cup n’aura lieu que le 18 mai prochain, mais il est d’ores et déjà possible d’affirmer que Brive et Toulouse ne seront plus les seules équipes françaises à avoir remporté la compétition dans trois semaines. Pour ce qui constituera la quatrième finale franco-française de l’histoire, Clermontois et Toulonnais auront ainsi l’occasion d’ajouter leur nom au prestigieux palmarès de la compétition. Un bon bol d’air pour le rugby français après la domination sans partage du Leinster ces deux dernières saisons et la dernière place du XV de France lors du Tournoi des 6 nations.

LA DECLA

Marcelo Bosch (Biarritz Olympique)

IBM - Fanmail

0
0