Coupe d'Europe

Encore des regrets pour Montpellier

Montpellier peut nourrir une nouvelle fois des regrets, s'inclinant de peu sur la pelouse des Anglais de Bath (16-13). Après une première période très moyenne, les Héraultais ont relevé la tête pour recoller mais ont commis trop de maladresses pour s'imposer. Les chances de qualification diminuent.

 
Regrets pour Montpellier - Rugby - Coupe d'EuropeIcon Sport
 

Une semaine après avoir touché du doigt le gratin européen avec la province du Leinster, Montpellier, novice en H Cup, a goûté aux charmes de Bath et son historique Recreation Ground. Et pour la deuxième fois consécutive, le MHR a frôlé l’exploit. Mais la moindre erreur coûte cher et les coéquipiers de Fulgence Ouedraogo ont connu leur première défaite (16-13). Avec seulement trois points au classement, les chances de qualification de Montpellier sont désormais très minces. Et pourtant, il y avait la place pour faire autre chose à Bath…

Est-ce en raison de l’ambiance particulière qui règne dans ce stade que les Héraultais ont raté leur entame de match ? Probablement. Quoiqu’il en soit, après moins de vingt minutes de jeu, les hommes de Galthié avaient déjà encaissé deux essais. Le premier après une magnifique passe sautée de Donald, l’ouvreur champion du monde avec la Nouvelle-Zélande, pour Woodburn (9e). Le second sur une interception d’un Donald performant conclue par le pilier Flatman (18e). Bref, le MHR n’y était pas du tout, commettant bien trop d’erreurs et se montrant vraiment défaillant dans le secteur de la touche (4 lancers perdus en première période). En plus, Bustos Moyano connaissait deux échecs sur pénalité, laissant ainsi le MHR à dix longueurs de Bath à la pause (13-3).

MHR: Trop de ballons perdus

Après une reprise de deuxième période compliquée, Montpellier, finaliste du dernier Top 14, relevait la tête. Et recollait au score grâce à un essai entaché de deux en-avant. Qu’importe, il était accordé par l’arbitre irlandais Alain Rolland à Bustos Moyano (47e). Galvanisé, le MHR inversait la tendance et mettait enfin la main sur le ballon. Le canonnier argentin de Montpellier passait également une pénalité précieuse (53e), mettant ainsi la pression sur une formation de Bath qui avait totalement baissé de rythme.

Dans une lutte de tous les instants, la bande de Galthié pouvait entrevoir un bien beau renversement de situation. D’autant plus que sa mêlée, avec les entrées de Van Vuuren ou Jgenti, prenait largement le dessus, privant ainsi les Anglais de munitions. Le problème, c’est qu’en raison d’un ballon glissant, les Montpelliérains lâchaient un nombre considérable de ballons à l’impact. Le dernier perdu par Gorgodze ruinait tous les espoirs héraultais. Rageant…

 - Rugbyrama
 
 
 
À ne pas manquer
  • Abonnement

    Gérez votre abonnement ou abonnez-vous à Midi Olympique, le journal du rugby : voir toutes nos offres…

  • La chronique de Pierre Villepreux

    Ancien international français, il a également été entraîneur du XV de France et reste encore aujourd'hui un des personnages phare du rugby Français.

  • Toutes nos vidéos

    Retrouvez toutes nos vidéos de rugby…

Suivre Eurosport.com
 
Sur Facebook
 
Sur Twitter
 
Sur Mobile
iPhone | Android |