Gordon D'Arcy - Leinster Cardiff - 7 avril 2012 - Icon Sport
 
Article
commentaires
Coupe d'Europe

Le Leinster renvoie la pression

Le Leinster renvoie la pression

Par Rugbyrama
Dernière mise à jour Le 28/04/2012 à 12:15 -
Par Rugbyrama - Le 28/04/2012 à 12:15
A la veille d'affronter Clermont en demi-finale de H Cup au stade Chaban-Delmas, les Leinstermen se montrent concentrés. Après une semaine de travail, notamment sur les détails qui n'ont pas plu à Joe Schmidt en quart, ils préfèrent mettre la pression sur les épaules auvergnates.

Pas question de laisser apparaître une once de confiance en trop. Difficile de savoir si c'est une méfiance de façade, ou si la peur est réellement présente, mais le Leinster n'affiche sûrement pas une immense sérénité avant de prendre la direction de Chaban-Delmas. A la sortie du dernier entraînement ce vendredi matin à Dublin, Brad Thorn paraissait déjà concentré. Au cœur d'une des belles saisons de la province irlandaise avec seulement trois défaites, les champions d'Europe en titre préfèraient se focaliser sur leur adversaire que de s'afficher en favoris. A l'occasion du point presse organisé dans leur centre d'entraînement ce vendredi midi, Leo Cullen et Joe Schmidt se sont étalés sur les points forts des Clermontois avant de décoller vers le Sud Ouest ce samedi matin.

Deux changements dans le XV de départ

"Une tâche massive nous attend, attaque le deuxième ligne titularisé aux côtés de Brad Thorn. Clermont est, depuis trois ou quatre saisons, la meilleure équipe française avec Toulouse". Surtout, la France est une terre plutôt hostile aux rugbymen irlandais. Leo Cullen garde en mémoire l'élimination en demi-finale de H Cup contre Toulouse en 2010 (26-16). Et ce n'est pas la composition des Jaunards, "dans la lignée de leur excellent match contre les Saracens", qui rassure l'entraîneur Joe Schmidt. Pas question de se satisfaire de l'absence de David Skrela à l'ouverture. Brock James, "de retour à son meilleur niveau, avec notamment un 100% ce week-end", lui fait aussi peur. Le technicien néo-zélandais semble d'ailleurs avoir beaucoup étudié le jeu de l'ASMCA dans la semaine et cible notamment la paire de centres ou la troisième ligne parmi les plus gros dangers des Auvergnats. Mais à l'heure de préciser les talents clermontois, les trois-quarts de l'équipe sont cités.

Quoi qu'il en soit, l'absence de David Skrela a peut-être fait son petit bout de chemin dans la tête du coach à l'heure de décider de sa composition. Au moment de dévoiler son XV de départ, deux changements sont apparus depuis le quart de finale largement remporté contre Cardiff (34-3). A la mêlée, Isaac Boss, "très bon dans des matchs rapides" dixit Joe Schmidt, a pris la place de l'international irlandais Eoin Reddan. Enfin, sur l'aile droite de la troisième ligne, Kevin McLaughin cède sa place à Shane Jennings. Rapide et expérimenté, ce dernier devrait donner du fil à retordre à l'ouvreur clermontois. "Kevin et Eoin ont manqué l'entrainement de lundi après leur match contre l'Ulster vendredi dernier, fournit l'entraîneur en guise d'explication de leur non-titularisation. Mais je préfère parler d'une équipe de 23 joueurs avant ce type de match".

Un travail dans "la continuité" des derniers résultats cette semaine

Pendant la semaine, les Leinstermen ont passé du temps sur la pelouse à répéter leurs gammes. S'attendant à une "rude opposition", selon l'expression utilisée par Leo Cullen, les Bleus d'Irlande connaissent l'importance "d'avoir une bonne plate-forme sur laquelle se baser". Les avants ont ainsi travaillé ensemble pour avancer le plus possible face aux Auvergnats. Sans oublier de bosser leurs repères en touche. Et de poursuivre leur "travail physique". A la question du programme de la semaine, Joe Schmidt attaquait sa réponse par la "continuité". "Il s'agissait ensuite de corriger ce qui n'avait pas été contre l'Ulster ou en quart de finale, poursuit-il. Face à Cardiff, on n'a pas toujours assez conserver le ballon. Mentalement, nous avions aussi baissé en régime. Cette fois, il faudra rester dans le match et travailler dur jusqu'à la fin".

L'heure est à la perfection. Le Leinster n'est pas champion d'Europe en titre pour rien. Ses qualités ont payé pendant l'ensemble de la saison. Les joueurs de la province basée à Dublin espère que cela durera jusqu'au bout des deux compétitions dans lesquelles ils sont encore engagés. Pour cela, mieux vaut peut-être pour eux d'avancer masqués en direction de la Gironde. Alors, rien de mieux que de poser le statut de favori sur les épaules de leur adversaire une dernière fois. "Les Clermontois aiment bien Bordeaux, ils y ont gagné contre Bègles cette saison, et ils y avaient gagné en demi-finale de Top 14 contre Toulouse en 2009, relance Joe Schmidt. Ils vont également être très suivis. Leurs supporters viendront en masse". Il donne la conclusion: "Même de bons amis que nous avons en France nous ont dit qu'ils supporteraient Clermont..."