Coupe d'Europe

Biarritz remplit son contrat

Biarritz a décroché un succès bonifié devant les Gallois des Ospreys (36-5) s'offrant un beau festival offensif (cinq essais). Toutefois, cela ne suffit pas pour terminer en tête de la poule, les Saracens ayant gagné à Trevise. Les regards basques sont désormais tournés vers Cardiff et Edimbourg.

 
Le BO remplit son contrat - Rugby - Coupe d'EuropeIcon Sport
 

Le BO a tenu sa promesse. Biarritz devait gagner avec le point de bonus offensif pour encore croire à une possible qualification pour les quarts de finale de la H Cup. Les Basques ont été très appliqués grâce notamment à une troisième ligne qui a illuminé la partie. Takudzwa Ngwenya était lui à l'heure, il marquait le premier essai de la rencontre après seulement cinq minutes de jeu. L'ailier du BO faisait admirer sa vitesse sur une action initiée par Dimitri Yachvili. L'Américain inscrivait ensuite un doublé après un joli deux contre un parfaitement géré par Iain Balshaw (12e). L'équipe de Patrice Lagisquet dominait son adversaire dans tous les compartiments de jeu excepté en mêlée fermée. Les Gallois ne montraient rien de bon, gâchant de nombreuses initiatives par un jeu au pied plus que mauvais. Biarritz gérait parfaitement sa première période, la défense se montrait agressive et les offensives étaient parfaitement construites.

Triplé de Ngwenya

Les Basques enflammaient le second acte à la suite d'un essai de Benoît Baby. L'ancien Clermontois aplatissait le ballon en bout de ligne après avoir bien résisté à Bowe (52e). Les trois-quarts du BO se régalaient, Balshaw voulait également participer à la fête. Dimitri Yachvili s'arrachait pour gratter un ballon que bonifiait l'arrière anglais grâce à sa vitesse (59e). Richard Hibbard sonnait la timide révolte galloise en récupérant une mauvaise touche de Romain Terrain. Le talonneur remplaçant des Ospreys marquait là les seuls points de son équipe (63e). Takudzwa Ngwenya n'était pas rassasié, il décidait donc de s'offrir un triplé. L'Américain plaçait un crochet dévastateur qui laissait son adversaire sur place, sa vitesse faisait ensuite la différence (64e). Les coéquipiers de Dan Biggar, inexistant ce soir, terminaient la partie en roue libre montrant l'un de ses pires visages depuis le début de la saison.

Biarritz reste dans l'attente

Biarritz doit maintenant attendre le résultat des rencontres d'Edimbourg et de Cardiff pour savoir s'il accède aux quarts de finale de la compétition. Le BO s'est néanmoins rassuré dans le jeu en marquant la bagatelle de cinq essais. Les Basques ont retrouvé la joie de jouer au rugby avec des lancements de jeu propres et des actions de grande classe. A l'agonie en début de saison, le club de Serge Blanco est enfin sur une pente ascendante. Les joueurs doivent maintenant confirmer cette bonne passe dès la semaine prochaine en Top 14. Car le maintien n'est toujours pas assuré. La faute à une entame d'exercice qui n'a plus rien à voir avec le visage actuel des Biarrots.

 - Rugbyrama
 
Les commentaires sont désactivés pour cette publication
 
À ne pas manquer
  • Abonnement

    Gérez votre abonnement ou abonnez-vous à Midi Olympique, le journal du rugby : voir toutes nos offres…

  • La chronique de Pierre Villepreux

    Ancien international français, il a également été entraîneur du XV de France et reste encore aujourd'hui un des personnages phare du rugby Français.

  • Toutes nos vidéos

    Retrouvez toutes nos vidéos de rugby…

Suivre Eurosport.com
 
Sur Facebook
 
Sur Twitter
 
Sur Mobile
iPhone | Android |