Coupe d'Europe

Biarritz en Afrique du Sud ?

Les Saracens, champions d'Angleterre en titre, ont demandé l'autorisation à l'ERC d'organiser leur cinquième match de Coupe d'Europe face au Biarritz Olympique au Cap en Afrique du Sud. Une proposition inédite mais qui n'est pas surprenante pour un club qui compte douze joueurs sud-africains.

 
Le BO en Afrique du Sud ? - Rugby - Coupe d'EuropeIcon Sport
 

La H Cup n'a jamais eu peur de franchir les frontières pour conquérir des nouveaux territoires. Grâce au Biarritz Olympique, plusieurs rencontres européennes ont été organisées à Saint-Sébastien en Espagne. Perpignan est allé jouer à Barcelone et le Stade français devait affronter l'Ulster à Bruxelles en Belgique mais la rencontre n'avait jamais eu lieu en raison du terrain recouvert de neige. Les clubs français avaient donc été des pionniers pour délocaliser des matchs mais le club londonien des Saracens veut frapper encore plus fort. Ils a demandé l'autorisation à l'ERC, qui organise la compétition, à la RFU (la fédération anglaise) et la Fédération sud-africaine, de disputer son cinquième match de H Cup au Cap en Afrique du Sud.

12 heures de vol

Une demande insolite mais tout à fait sérieuse de la part des champions d'Angleterre qui entraînent malgré lui le Biarritz Olympique dans cette drôle d'histoire puisque le club basque est l'adversaire des Saracens lors de cette cinquième journée. Le club londonien qui est présidé depuis deux saisons par le milliardaire sud-africain Johann Rupert explique dans un communiqué que cette rencontre servirait les intérêts du rugby européen mais que la décision finale ne serait prise qu'après une consultation des supporters et des abonnés du club. Mais les Saracens qui compteront pas moins de douze joueurs d'origine sud-africaine dans leurs rangs, dont le capitaine des champions du monde springboks John Smit, sont aussi supportés en Afrique du Sud. Ce n'est d'ailleurs pas un hasard si ce match pourrait se dérouler au Newlands Stadium (52 000 places) ou au Cape Town Stadium (55 000 places).

Une délocalisation extraordinaire avec plusieurs paramètres à prendre en compte. Si le décalage horaire n'entre pas en jeu, il faut tout de même compter sur douze heures d'avion et sur des conditions climatiques à appréhender puisque la ville du Cap sera baigné par un grand soleil estival à cette période de l'année. Un écart de température que les organismes devront digérer à une période souvent cruciale pour la suite de la saison.

 - Rugbyrama
 
 
 
À ne pas manquer
  • Abonnement

    Gérez votre abonnement ou abonnez-vous à Midi Olympique, le journal du rugby : voir toutes nos offres…

  • La chronique de Pierre Villepreux

    Ancien international français, il a également été entraîneur du XV de France et reste encore aujourd'hui un des personnages phare du rugby Français.

  • Toutes nos vidéos

    Retrouvez toutes nos vidéos de rugby…

Suivre Eurosport.com
 
Sur Facebook
 
Sur Twitter
 
Sur Mobile
iPhone | Android |