Coupe d'Europe

Toulouse se sort du piège

Toulouse s'est imposé facilement à Newport (40-19) et conforte sa place de leader. Les Haut-Garonnais ont d'abord creusé l'écart au pied dans le sillage des buteurs Skrela et Fritz avant d'assurer leur victoire avec trois essais. Supérieur techniquement, le Stade rate toutefois le bonus offensif.

 
Toulouse se sort du piège - Rugby - Coupe d'EuropeIcon Sport
 

On promettait l'enfer Rouge et Noir à ces Gallois dont le palmarès européen ne s'enorgueillit que de 9 victoires en 37 rencontres. En effet, le Stade Toulousain se déplaçait avec de grosses intentions au pays de Galles, en témoigne une feuille de match où étaient présents tous les cadres physiquement aptes de l'équipe. Il était donc question de mettre du volume, du rythme, en bref de faire le plein de points en allant chercher le bonus offensif face à une modeste formation des Newport Gwent Dragons qui avait déjà chuté lors de la première journée de H Cup. Et les intentions étaient bel et au rendez-vous dans ce beau début de soirée. C'etait en revanche la réalisation qui a encore une fois pêché dans les transmissions toulousaines, les en-avants se multipliant tout au long du match et venant mettre en échec un nombre incalculables d'initiatives intéressantes pour les visiteurs. Le premier acte se résumait ainsi à un de ces fameux duels de buteurs, et à ce petit jeu là, même s'ils ont longtemps été accrochés, ce sont les Toulousains qui sortaient vainqueurs. Si Jones était en réussite face aux perches (2e, 12e, 22e, 34e), Skrela sur un drop (5e) et sur pénalité (15e, 20e, 24e, 29e), puis Fritz (37e) après le carton jaune de Skrela, n'étaient pas maladroits non plus et permettaient au Stade de virer en tête 18 à 12 à la pause.

Toulouse loupe le bonus

Le Stade était en tête, mais certainement loin des objectifs qu'il s'était fixé. Difficile à croire avec une telle domination dans la possession mais aucun essai n'avait été marqué en première mi-temps, ce qui n'était probablement pas le scénario espéré par Guy Novès et sa bande. Il fallait donc mettre les bouchées doubles dans ce deuxième acte. Le message semblait bien passer puisque il ne fallait que quatre minutes pour Toulouse pour marquer par Dusautoir (44e). Mais cet essai était malheureusement suivi d'un désert de points de 20 minutes pendant lesquelles Toulouse tentait toujours, avançait souvent mais ne concluait jamais. Les rêves de bonus s'éloignaient.

Avec un seul essai inscrit à l'heure de jeu, ce bonus avait en effet des airs de douce rêverie. Il ne manquait toutefois pas grand aux Haut-Garonnais pour accrocher ce quatrième essai. Maxime Médard, en bonne forme en ce début de saison, y allait du sien (64e) après un belle relance sur renvoi aux 22m, et si Harries répliquait (69e), Picamoles inscrivait un troisième essai (75e) qui laissait espérer cinq dernières minutes de folie. Les Toulousains tentaient tout mais retombaient dans l'imprécision et laissaient finalement échapper ce bonus offensif tant voulu. Il leur faudra continuer à peaufiner les détails qui continuent de polluer leur jeu avant de s'en retourner aux joutes nationales. Pour Newport, ce n'est qu'une autre défaite dans une compétition dans laquelle il a bien du mal à exister.

 - Rugbyrama
 
 
 
À ne pas manquer
  • Abonnement

    Gérez votre abonnement ou abonnez-vous à Midi Olympique, le journal du rugby : voir toutes nos offres…

  • La chronique de Pierre Villepreux

    Ancien international français, il a également été entraîneur du XV de France et reste encore aujourd'hui un des personnages phare du rugby Français.

  • Toutes nos vidéos

    Retrouvez toutes nos vidéos de rugby…

Suivre Eurosport.com
 
Sur Facebook
 
Sur Twitter
 
Sur Mobile
iPhone | Android |