Clermont Leinster H Cup 2009-2010 - Icon Sport
 
Coupe d'Europe

Poule 2 : Celle des ambitieux

Poule 2 : Celle des ambitieux

Par Rugbyrama
Dans cet article
Dernière mise à jour Le 06/10/2010 à 09:41 -
Par Rugbyrama - Le 06/10/2010 à 09:41
Sept équipes françaises dans la compétition, six poules. Avant le début de la H Cup ce week-end, notre site vous propose une présentation de chaque groupe avec un zoom sur l'ambition des clubs hexagonaux et de leurs adversaires. Place à la poule 2, dans laquelle figurent Clermont et le Racing.
 

Clermont, et maintenant l'Europe

Fort de son titre de champion de France, l'ASMCA veut maintenant s'imposer comme un grand d'Europe. Seul hic, le tirage au sort des poules n'est jamais clément avec les hommes de Vern Cotter. Pourtant, les Clermontois sont toujours parvenus à lutter pour la qualification. Mieux, la saison dernière, ils avaient réussi à se hisser en quart de finale où ils s'étaient inclinés face au Leinster (28-29), en Irlande, au terme d'un match incroyable en intensité et en rebondissements. Ils veulent maintenant s'offrir un véritable parcours en H Cup et ramener la Coupe sur la place de Jaude. Un vœux exprimé par les joueurs quelques jours après leur titre de champions de France. Ils visent clairement une place dans le dernier carré. Pour cela, il faudra déjà se sortir de cette poule particulièrement relevée.

Racing-Metro un nouveau ambitieux

Le club francilien va découvrir la Coupe d'Europe. Néophyte dans cette compétition, le Racing-Metro est néanmoins suffisamment armé pour jouer les premiers rôles en Top 14 et sur la scène européenne. Les hommes de Pierre Berbizier, qui se sont emparés de la tête du championnat lors de la dernière journée, impressionnent depuis le début de la saison même si deux recrues phares de l'intersaison, Juan Martin Hernandez et Benjamin Fall, sont souvent absentes pour des problèmes physiques. Surtout, le Racing ne devrait pas être surpris par l'exigence des matchs de Coupe d'Europe car l'effectif est composé en majeure partie de joueurs qui ont déjà participé à cette épreuve ou d'internationaux déjà confirmés.

Leinster l'orpheline

La province irlandaise, lauréate de la H Cup en 2009, était parvenue ces dernières saisons à devenir une référence sur la scène européenne grâce notamment à l'apport de l'entraîneur australien Michael Cheika. Seulement, ce dernier a quitté l'Irlande pour le Stade français et son départ a crée un vide chez Brian O'Driscoll et ses coéquipiers. Depuis la prise de fonction de Joe Schmidt, l'ancien adjoint de Cotter à Clermont, la province irlandaise piétine en Ligue Celte avec notamment deux défaites surprenantes à Trévise et à Edimbourg. Après cinq journées de championnat, le Leinster n'est que huitième mais les joueurs de Dublin se sont rassurés lors de la dernière journée en s'imposant face au Munster (13-9). Surtout, la H Cup reste l'objectif majeure de la province irlandaise.

Saracens nouveaux riches

Après une fin de siècle faste et des titres dans le début des années 2000, les Saracens étaient entrés dans le rang en 2007, notamment après la retraite de Thomas Castaignède. Les Sarries, qui ont longtemps joué les terreurs lors des échéances européennes ont dû revoir leurs ambitions et leur budget à la baisse pendant plusieurs saisons avant le rachat du club par des investisseurs sud-africains à l'aube de la saison 2009-2010. Les Saracens, renforcés par de nombreux joueurs sud-africains, ont de nouveau les moyens pour jouer les premiers rôles, que ce soit dans le championnat anglais (finalistes la saison dernière) ou sur la scène européenne.

 
  commentaire(s)
Ajoutez le vôtre !
  commentaire(s)
Ajoutez le vôtre !
 
×