Coupe d'Europe

La 2e journée en bref

Ce week-end se jouait la deuxième journée de H Cup. Les formations françaises se sont bien comportées dans l'ensemble avec pas moins de cinq succès. Toulouse et Biarritz sont encore invaincues. Pour Toulon, la montagne du Munster était bien trop haute. Clermont patine. Tour d'horizon.

 
La 2e journée en bref - Rugby - Coupe d'EuropeIcon Sport
 

EN HAUSSE :  : 

Perpignan

Défait à Llanelli, Perpignan a bien relevé la tête face à la formation italienne de Trevise (35-14). Pourtant, ce fut bien plus dur que le score puisse le présager. Indiscipliné et maladroit, l’Usap a ramé durant près d’une heure avant de faire la différence grâce à la puissance de sa mêlée. Trois essais (pénalité, Britz et Chouly) ont permis aux protégés de Jacques Brunel de s’imposer. Si la copie est loin d’être parfaite, l’opération sur le plan comptable est en revanche très bonne avec le gain du bonus offensif. L’Usap revient en course pour la première place qualificative qui se jouera contre Leicester. "Nous ne sommes pas morts, nous sommes vivants. Donc nous pouvons y croire", déclare Jacques Brunel.

EN BAISSE :  : 

Toulon

Nourrissant des ambitions après la première victoire de son histoire en H Cup contre les Ospreys, Toulon est tombé de haut samedi au Munster (45-18). Dominé dans l’engagement, l’impact physique et se montrant trop friable en défense, le RCT a pu mesurer la fossé qui le séparait d’une grande équipe européenne. Six essais encaissés, une cascade de blessés et un moral en berne, les Varois voient leurs chances de qualification se réduire dans la poule de la mort. Les hommes du président Boudjellal sont même derniers de leur groupe.

LE JOUEUR :  : 

Maxime Médard (Toulouse)

Décidément, l'arrière du Stade toulousain Maxime Médard est bien l'un des hommes en forme du club champion d'Europe en ce début de saison. Et le terrain de Newport lui réussit particulièrement... La dernière fois qu'il y avait évolué, il s'était offert un doublé. Samedi, lors de la large victoire des hommes de Guy Novès contre les Gwent Dragons (40-19), il a réalisé le match quasiment parfait. Auteur d'un magnifique essai, après une superbe prise d'intervalle et un ultime crochet intérieur de grande classe, il s'est montré très rassurant durant l'ensemble de la rencontre, notamment dans son jeu au pied. Une performance qui vient dans la lignée de ce qu'il réalise depuis le début de saison. De bon augure à dix jours de l'annonce du groupe de l'équipe de France pour les tests d'automne...

L’ESSAI :  : 

Sireli Bobo (Racing)

En battant Clermont (16-9), le Racing-Metro signe la première victoire en H Cup de son histoire. Dans un match très serré, l’essai de l’ailier Sireli Bobo juste avant la pause aura fait la différence en faveur des Franciliens. Au sortir d’une mêlée dans le camp clermontois, Chabal s’échappait. Wisniewski héritait du ballon et tapait au pied sur l’aile de Saubade. Celui-ci récupérait le ballon, donnait à Le Roux. Le troisième ligne ne faisait pas le pas de trop et trouvait Bobo qui allait à dame. Le seul essai du match mais qui vaut cher pour les hommes de Berbizier.

LA STAT :  : 

2

Soit le nombre d’essais de Castres sur coup de pied à suivre. Et le tout en deux minutes. Juste avant la pause, Castres creusait le trou face à Cardiff et se voyait récompensé de sa domination. A la 38e, une passe au pied d’Audrin envoyait Inigo planter le premier essai de la rencontre. Quelques instants plus tard, après un contre lancé par Tekori depuis ses 40m, Teulet offrait sur un plateau l’essai à Andreu grâce à une nouvelle passe au pied. Deux essais décisifs au regard de la deuxième période de Cardiff (27-20).

LA DECLA :  : 

Jean-Michel Gonzalez (Entraîneur de Biarritz)

Biarritz a fait un grand pas vers les qualifications en battant l’Ulster avec le point de bonus offensif (35-15). L’entraîneur des avants basques Jean-Michel Gonzalez ne pensait même pas décrocher cet accessit surtout après la première mi-temps très serrée (3-3). "On a eu une première mi-temps très compliquée. Les Irlandais nous ont posé des problèmes, on a été sevré de ballons après avoir fait une bonne mi-temps. On s'en sort bien alors parce qu'on a fait que défendre. En deuxième mi-temps, on a marqué assez vite, ce qui a débloqué la situation. On avait dit qu'il fallait valider cette victoire à Bath, mais on n'avait pas parlé de bonus".

 - Rugbyrama
 
 
 
À ne pas manquer
  • Abonnement

    Gérez votre abonnement ou abonnez-vous à Midi Olympique, le journal du rugby : voir toutes nos offres…

  • La chronique de Pierre Villepreux

    Ancien international français, il a également été entraîneur du XV de France et reste encore aujourd'hui un des personnages phare du rugby Français.

  • Toutes nos vidéos

    Retrouvez toutes nos vidéos de rugby…

Suivre Eurosport.com
 
Sur Facebook
 
Sur Twitter
 
Sur Mobile
iPhone | Android |