Other Agency
 
Article
commentaires
Coupe d'Europe

Poule 1 : l'Usap en conquête

Poule 1 : l'Usap en conquête

Par Rugbyrama
Par Rugbyrama - Le 06/10/2009 à 09:25
Six équipes françaises dans la compétition, six poules. Avant le début de la Coupe d'Europe ce week-end, notre site vous propose une présentation de chaque groupe avec un zoom sur l'ambition du club hexagonal et un autre sur ses trois adversaires. Premier épisode avec la poule 1, celle de Perpignan.
 

L'ambition de Perpignan :

Un sacré défi attend les Perpignanais. Après avoir raflé la mise à l'échelle nationale en juin dernier, les Catalans partent désormais à la conquête de l'Europe. Et ils seront forcément ambitieux. En effet, grâce à ce Brennus, l'Usap a changé de statut en France. Reste maintenant à confirmer en Coupe d'Europe après un bon début de saison en Top 14. L'an passé, malgré des bons matchs face aux Ospreys ou à Leicester et seulement deux défaites dans toute la campagne européenne, les hommes de Jacques Brunel n'étaient pas parvenus à se qualifier pour les phases finales. Finaliste en 2003, Perpignan a une belle carte à jouer cette saison même si la poule 1 ne semble pas la plus ouverte. Les Français peuvent avoir comme objectif de concurrencer le "grand" Munster pour la première place directement qualificative. Sinon, Northampton et surtout Trevise devraient être des adversaires moins coriaces pour une des deux meilleures deuxièmes places, également qualificatives. Et le fait d'avoir une formation italienne dans son groupe reste un avantage…

Les adversaires :

Munster : l'ogre irlandais

Les points forts de l'équipe de Limerick sont connus : un grand buteur (Ronan O'Gara), un paquet d'avants très puissant et organisé, une expérience des très grands rendez-vous, les ballons portés remis au goût du jour par la nouvelle règle, une série de victoires à domicile en H Cup inégalée, l'un des meilleurs sauteurs en touche au monde en la personne de Paul O'Connell. Voilà pourquoi la province irlandaise est encore une des grandes favorites de la compétition cette année.

Northampton : le trouble-fête anglais

Les Saints, vainqueurs du Challenge européen, ont réussi un bon début de championnat (trois victoires et deux défaites en cinq matchs). L'ouvreur Pat Gerharty a fait d'excellents débuts et Foden monte en puissance aussi bien à l'arrière qu'à la mêlée. Cette équipe très populaire et plutôt fortunée pourrait bien devenir le trouble-fête de la compétition.

Trevise : le maudit italien

Les champions d'Italie seront à la recherche d'une victoire en poule, ce qui ne leur est pas arrivé l'an dernier (ils avaient été ridicules à domicile face à l'Usap). Ils sont sur une série de seize défaites en dix-sept rencontres européennes. Le Benetton a recruté quatre internationaux italiens à l'intersaison et espère bénéficier du projet d'entrée dans la Ligue celtique à laquelle il s'est greffé in extremis cette semaine. Franco Smith a su construire un jeu offensif séduisant au niveau national. Mais cela ne sera sûrement pas suffisant.