Castres Top 14 2010-2011 Luc Ducalcon - Icon Sport
 
Article
commentaires
Coupe d'Europe

Ducalcon: "Plus le choix"

Ducalcon: "Plus le choix"

Par Rugbyrama
Dans cet article
Dernière mise à jour Le 14/10/2010 à 13:35 -
Par Rugbyrama - Le 14/10/2010 à 13:35
Le pilier international de Castres, Luc Ducalcon, absent lors de la première journée de Coupe d'Europe, devrait faire son retour face à Cardiff. Il revient pour notre site sur la défaite du CO à Northampton et livre ses impressions avant la confrontation face à Cardiff ce vendredi à Pierre-Antoine.

Vous étiez absent pour le déplacement à Northampton, pensez-vous pouvoir tenir votre place pour la réception de Cardiff ?

Luc DUCALCON: Mon cartilage intercostal avait un peu bougé. Je me suis reposé une semaine, et cela va beaucoup mieux. La douleur n'est pas complètement partie, mais elle est largement supportable. Je pourrai jouer vendredi, pas de souci.

Comment avez-vous vécu le match de vos coéquipiers en Angleterre, face à Northampton ?

L. D.: Nous nous sommes regroupés pour regarder le match en ville avec Akvsenti Giorgadze et Mathieu Nicolas. Forcément, nous en sommes ressortis frustrés. Les copains ont joué un super match, ils se sont vraiment envoyé comme des chiens et ils n'ont pas été récompensés. D'autant plus qu'à la télévision, nous avions bien vu que l'essai refusé à Anton Peikrishvili était parfaitement valable... Il y avait de quoi être frustré.

D'autant que, avec votre regard de pilier, l'arbitrage des mêlées a particulièrement dû vous agacer...

L. D.: C'est clair. Quand on s'aperçoit qu'une mêlée prend l'avantage sur l'autre et qu'elle n'est pas récompensée, ça fout les boules... Mais sur ce match, la frustration est vraiment générale. En ce moment, rien ne nous sourit vraiment, y compris les décisions arbitrales. Il faut en faire abstraction. Ou au contraire s'en servir comme motivation pour aller chercher une belle victoire bien nette.

Que savez-vous de Cardiff ?

L. D.: A dire vrai, pas grand-chose. Je sais qu'ils ont remporté le Challenge européen en battant Toulon au Vélodrome, c'est donc forcément une belle équipe. Après, nous n'en savons pas beaucoup plus. Nous n'avons pas encore fait de séance vidéo consacrée à l'étude de notre adversaire. Mais je fais confiance à nos deux Lolo (Laurent Travers et Laurent Labit, NDLR) pour nous donner quelques petits tuyaux d'ici le coup d'envoi...

Ce match est le premier d'une série de trois à domicile qui peut vous relancer dans les deux compétitions... Avez-vous conscience de cet enjeu ?

L. D.: Évidemment. Nous venons d'enchaîner trois matchs à l'extérieur dont nous n'avons pas ramené grand-chose, même si nous avons plutôt bien joué. Pour notre confiance, pour notre groupe, pour notre classement, pour nos supporters, il est important de renouer avec le succès. Et surtout enchaîner les victoires à la maison. Gagner contre Cardiff nous relancerait en Coupe d'Europe, puis les réceptions d'Agen et de Bourgoin peuvent nous permettre de retrouver le haut du classement en Top 14. Mais avant de penser au classement, il faudra absolument gagner ces matchs. Nous n'avons plus le choix.