Clermont-viadana - Eurosport
 
Article
commentaires
Coupe d'Europe

Clermont sur la fin

Clermont sur la fin

Par Rugbyrama
Dans cet article
Par Rugbyrama - Le 10/10/2009 à 11:38
Accroché pendant une heure par les modestes italiens de Viadana, Clermont a accéléré pour finalement l'emporter avec le bonus (36-18). Les joueurs de Vern Cotter ont su être sérieux pour conserver leurs chances de qualification. Ils peuvent maintenant se concentrer sur le déplacement aux Ospreys.

Clermont a réussi son entrée dans la compétition. Sans être géniaux mais en étant appliqués, les hommes de Vern Cotter ont assuré un succès bonifié face à Viadana, véritable minimum syndical pour espérer entrevoir la qualification. Dans une confrontation sans grande saveur, bien loin des affiches qui attirent les projecteurs, les Auvergnats n'ont pas failli à leur mission même si les Italiens ont su être étonnants, notamment de réalisme car ils ne comptaient que cinq points de retard à la 50e minute de jeu (17-12). Le buteur visiteur Law se montrait très prècis sur les frappes longue ditance mais ses coéquipiers ne se montraient pas assez dangereux dans le jeu courant pour espérer faire chuter Clermont.

De leur côté, les Auvergnats ont parfois joué sur courant alternatif avec deux essais inscrits lors du premier quart d'heure, suivis d'une période moins fructueuse de quarante minutes. Il fallait attendre la 57e minute pour voir le pilier Vincent Debaty franchir la ligne pour la troisième fois, imité deux minutes plus tard par le deuxième ligne Thibaut Privat pour mettre au chaud le point de bonus offensif. En fin de rencontre, après deux nouvelles pénalités italiennes par l'intermédiaire de Pierre Hola, le demi d'ouverture international tonguien, le joker de luxe clermontois Brent Russell s'offrait un doublé. Russell, très en vue depuis le début de la saison, a débuté la rencontre à l'ouverture avant de glisser à l'aile après l'entrée en jeu de Brock James.

Clermont n'a pas eu à forcer son talent mais s'est montré professionnel pour franchir cette première étape européenne. Pour l'instant tout va bien avant d'affronter les Ospreys, un adversaire plus solide.