AFP

Leinster - Toulon (16-20) - Toulon a agi en champion... mais aura quand même un petit regret

Toulon a agi en champion... mais aura quand même un petit regret

Le 19/12/2015 à 21:00

CHAMPIONS CUP - Contré durant 50 minutes par des Irlandais sans complexe, Toulon a fait parler sa puissance brute pour s'imposer au Leinster (16-20). Un succès précieux qui relance le RCT dans la poule 5 mais qui aurait pu être bonifié si la fin de match avait été parfaitement maîtrisée.

Parce que même au pied du mur, Toulon reste Toulon, le voilà toujours en vie dans cette Coupe d'Europe ! Obligé de s'imposer à l'Aviva Stadium pour ne pas voir ses chances de qualification réduites à peau de chagrin, le RCT a réussi un véritable coup de force (16-20). Mené 16-5 à la pause, les partenaires de Matt Giteau ont sonné la révolte après la pause, privant totalement leur adversaire du ballon. Un succès rendu possible par l'apport du banc varois devant, avec un essai de pénalité (59e) et un autre pour le talonneur remplaçant Anthony Etrillard (65e). Le triple champion d'Europe en titre revient de loin !

Bernard Laporte avait prévenu cette semaine, son équipe devrait répondre présente dans le combat pour espérer. Il avait notamment responsabilisé sa deuxième ligne et a dû en cela être déçu de Romain Taofifenua, dont la deuxième faute de main dans le premier quart d'heure est à l'origine du contre menant au seul essai irlandais de la partie (18e). En première période, Toulon ne ressemblait d'ailleurs pas à l'équipe de très haut niveau qu'elle peut être un soir de Coupe d'Europe. Des fautes de main, du déchet sur les tirs au but… même le maillot de Bastareaud, non floqué, n'était pas digne d'un champion d'Europe.

Le Leinster asphyxié après la pause

Quels ont été les mots de Bernard Laporte dans le vestiaire ? Toujours est-il qu'en modifiant une bonne partie de son cinq de devant et surtout ses piliers tôt dans la partie (48e) l'ancien sélectionneur a changé le cours du match. Le renouveau du RCT est passé par sa mêlée, redevenue dominatrice. Étouffé, asphyxié, le Leinster n'a pratiquement pas vu le ballon durant la dernière demi-heure. Après avoir été sauvée deux fois par l'arbitrage vidéo dans la même minute (57e), la formation de Jonathan Sexton, encore très quelconque ce samedi soir, s'est écroulée sur elle-même. Deux essais en l'espace de cinq minutes, toujours consécutifs à une épreuve de force, qui ont remis Toulon sur les rails du succès.

Isa Nacewa (Leinster) face à Duane Vermeulen (Toulon) - 19 décembre 2015

Isa Nacewa (Leinster) face à Duane Vermeulen (Toulon) - 19 décembre 2015Icon Sport

À peu de choses près, Mamuka Gorgodze transformait même ce très bon résultat en coup parfait avec un bonus offensif, mais l'arbitrage vidéo était décidément peu enclin aux cadeaux de Noël avant l'heure (79e). Avec leur victoire à Bath, les London Wasps seront durs à déloger de leur première place. Toulon se livrera donc a priori un duel à mort face au club du sud-ouest de l'Angleterre pour décrocher une des trois meilleures deuxième place. Il n'est plus à un défi près.

0
0