Icon Sport

Champions Cup - Stade français-Trévise (40-14) - Paris fait le plein... mais oublie de briller

Le Stade français fait le plein... mais oublie de briller

Le 19/12/2015 à 18:17

CHAMPIONS CUP - Le Stade français a assuré le minimum syndical face à Trevise (40-14), bonus offensif à la clé. Mais pour la manière, il faudra repasser... Quoi qu'il en soit, le club de la capitale est toujours en course pour la qualification.

La victoire est là mais le Stade français n’a pas convaincu sur l’intégralité du match. Les Parisiens se sont imposés très largement à Jean-Bouin face à Trévise 40-14, bonus offensif à la clé. C’est donc un bon coup pour Paris, qui en avait besoin pour se relancer dans cette poule 4, mais en même temps le résultat était tout de même attendu et le contraire aurait tenu de la contre-performance. Face à des Trévisans beaucoup plus lents et moins inspirés, les Parisiens ont assuré l’essentiel dans une rencontre en dents de scie ponctuée par beaucoup de cafouillages, de gestes brouillons et de baisses de rythme.

Une fois le bonus offensif assuré (50e), le Stade français a arrêté de jouer ou presque. L’objectif était de toute façon très clair pour les Parisiens : il fallait aller chercher ce fameux bonus pour continuer à espérer dans la suite de la compétition. Tous les efforts des hommes de Gonzalo Quesada ont donc tendu vers l’obtention de ce bonus. Ils ont assuré le spectacle comme sur les essais de Bonneval (auteur d'un exploit personnel somptueux), le premier essai de Raisuqe (22e), le très bel effort de Zhvania (62e) ou encore le dernier essai du match avec Doumeyrou (79e). Mais le Stade français peut dire merci à ses individualités car ce n’est pas grâce à leur collectif que les Parisiens ont brillé. Passes brouillones, jeu désorganisé, défense tantôt très agressive tantôt passive, ils ont fait preuve de beaucoup d’inconstance jusqu’à même s’incliner à la fin de la rencontre en mêlée fermée, un secteur qu’ils avaient pourtant maîtrisé tout au long du match.

10 sur 10 face à Trevise

La copie n’est pas forcément meilleure pour Trévise mais à l’image de cette mêlée gagnée dans les dernières minutes, les Italiens ont montré de l’envie. Ils n’ont tapé aucune pénalité, préférant aller en touche pour prendre des points. Une volonté d’ailleurs récompensée par deux essais en seconde période.

Les deux confrontations entre le Stade Français et Trévise offrent finalement dix points aux Parisiens. La qualification pour les quarts de finale est toujours possible mais il faudra s’employer et rehausser le niveau de jeu face au Munster et à Leicester pour atteindre cet objectif.

Hugo Bonneval (Stade français) face à Trevise - 19 décembre 2015

Hugo Bonneval (Stade français) face à Trevise - 19 décembre 2015AFP

0
0