Yann Lesgourgues sert Ole Avei (Bordeaux-Bègles) face à Exter - 16 janvier 2016 - AFP
Champions Cup

Champions Cup - Bordeaux-Bègles-Exeter (34-27): L'UBB a pris son pied et régalé Chaban-Delmas

L'UBB a pris son pied et régalé Chaban-Delmas
Dans cet article
Dernière mise à jour Le 16/01/2016 à 16:26 - Publié le 16/01/2016 à 15:53
Par Thomas GOURDIN - Le 16/01/2016 à 16:26

COUPE D'EUROPE - Dans une rencontre sans grand enjeu (les Ospreys et Clermont dominent la poule 2), l'UBB a fait le show contre Exeter en inscrivant cinq essais et en remportant son deuxième succès européen face aux Anglais (34-27).

Tournée générale de champagne, et c'est l'UBB qui régale. Du jeu, encore du jeu, des relances depuis l'en-but, un nombre incalculable de passes, et cinq essais à la clé. La dernière sortie européenne de la saison à Chaban-Delmas méritait bien cette orgie de rugby​ (34-27)​. Pour autant, les Girondins ont bien failli garder un goût amer en bouche. La faute à une équipe d'Exeter qui, bien que remaniée, s'est montrée tout aussi joueuse et a longtemps voulu sa part de la bouteille pour continuer ​de​rêver à une hypothétique qualification.

Si les Chiefs sont restés au contact et ont même viré à égalité à la pause (20-20) malgré une possession longtemps en faveur des Bordelo-Béglais, c'est notamment grâce à leur défense agressive et à leur froid réalisme pour exploiter les quelques errances girondines. Par trois fois, l'UBB s'est en effet faite surprendre juste après avoir marqué. Lewis (27e) a répondu aux essais coup sur coup d'Ashley-cooper (13e) et Connor (16e), McGuigan (32e) à celui de Madaule (29e), et Bodilly (59e), à celui d'Auzqui (55e). Mais les hommes de Raphaël Ibanez ont ensuite tenu bon pour préserver l'avantage offert par Tauleigne au terme d'une nouvelle action d'école (70e).

Chalmers honore son nouveau contrat

Ces oublis défensifs et une certaine défaillance de la mêlée sont les seuls points noirs du jour du côté de Bordeaux-Bègles. A contrario, au rayon des satisfactions, le staff retiendra l'entame très inspirée de Pierre Bernard, à l'origine des deux premiers essais, l'apport des remplaçants Auzqui, Tauleigne, Serin ou Beauxis, et surtout le match XXL de Hugh Chalmers. Quelques jours après avoir prolongé son bail de deux ans, le troisième ligne néo-zélandais a régné sur la touche et sur le combat. Sa nomination en tant qu'homme du match en témoigne.

Ce succès de prestige face au second du championnat d'Angleterre, qui aura été l'occasion d'une belle fête avant de se replonger dans la lutte du Top 14, accentuera sans doute les regrets de l'BB quant à cette campagne continentale. Pour leur retour dans la grande coupe d'Europe après seize ans d'absence, les Girondins n'étaient sans doute pas très loin d'un quart de finale.

Jandre Marais (Bordeaux-Bègles) face à Exeter - 16 janvier 2016
Jandre Marais (Bordeaux-Bègles) face à Exeter - 16 janvier 2016 - AFP

Il leur aura manqué un peu d'expérience lors du match aller à Exeter ou un peu de réussite chez les Ospreys. Mais c'est la semaine dernière, avec la défaite concédée à domicile contre Clermont, que le bât a blessé. Sans ce revers, les Bordelo-Béglais se seraient rendus en Auvergne pour disputer un véritable huitième de finale. Finalement, seule l'ASMCA sera en position de valider son ticket le week-end prochain. En cas de victoire, les partenaires d'Aurélien Rougerie peuvent toujours espérer terminer parmi les meilleurs seconds de poule.

0 commentaire
Ajoutez le vôtre !
 
×