Romain Lonca - Bordeaux-Bègles - 3 janvier 2014 - Icon Sport
 
Article
commentaires
European Challenge Cup > - Bordeaux-Bègles

Bordeaux-Bègles - Romain Lonca, né un dimanche à l'apéro

UBB: Lonca, né un dimanche à l'apéro

Par Clément Mazella
Dans cet article
Dernière mise à jour Le 14/01/2014 à 17:17 -
Par Clément Mazella - Le 14/01/2014 à 17:17
Passé sans coup férir d'Hendaye (Fédérale 2) à l'UBB, Romain Lonca, ouvreur de 22 ans au parcours singulier, poursuit son apprentissage express du haut-niveau jeudi à Bath en Challenge Européen. 

La France du rugby l'a découvert à Clermont, un dimanche de septembre lors de ce fameux match disputé à l'heure de l'apéritif. Le stade Michelin a sûrement oublié l'écart final (40-11), de même que les cinq cartons jaunes adressés aux Bordelais par M. Cardona. En revanche, il a dû garder en mémoire la bagarre entre Morgan Parra et Gautier Gibouin, ainsi que la partition servie par l'ouvreur visiteur, un certain Romain Lonca. "Ce match, je m'en souviens, j'avais le chair de poule, raconte Lonca. Ce stade plein, quand on a l'habitude jouer devant 700, 1000 personnes, ça donne envie de tout donner, de faire le meilleur match possible". A son actif, des prises d'initiatives, d'intervalles trouant plusieurs fois l'ASMCA, aucun complexe vis à vis de Brock James, puis, olive dans le Martini, un essai inscrit en conclusion d'une action limpide, avant de devoir rendre les armes peu après la pause, K.O après un placage à retardement de Julien Bardy.

Le baptême est réussi, le pari gagné. "Romain, c'est une aubaine, une bonne pioche, dit de lui son entraîneur Vincent Etcheto, dénicheur attitré d'ouvreurs basques après Camille Lopez en provenance de Mauléon. J'avais été l'observer deux fois incognito, la troisième j'ai été le voir, il jouait avec un casque, je lui ai dit 't'as du Larkham'". "C'est un jeune français à un poste où il y a de moins en moins de bons joueurs, poursuit le technicien. Il comprend vite, il est ambitieux et humble, les qualités du sportif de haut-niveau. Il est travailleur, avec des qualités athlétiques, de bonnes bases et une grosse marge de progression technique. Il est capable de percer mais aussi d’assener des gros placages, ce qui est rare pour un 10. Il est en avance sur Camille à ce niveau-là, il va plus vite, et plus athlétique. Ce qui lui manque, c'est l'expérience et la maîtrise mais pour ça, il faut du temps de jeu". 

"Fossé immense"

Voilà comment Lonca, troisième ouvreur de l'UBB derrière Pierre Bernard et Nicolas Sanchez, qui peut dépanner à l'arrière, s'est éveillé au rugby pro. Ce n'était ni écrit ni programmé pour cet ancien du centre de formation du BO qui, jeune, avait "l'impression que c'était inaccessible, trop loin, qu'on ne faisait pas attention à nous. J'ai donc privilégié les études", son choix autant que celui de ses parents, ainsi que le rugby en famille à Hendaye. "Tout ça, c'est éphémère, c'est un très joli monde mais ça ne dure qu'un temps. Pour pouvoir rebondir, c'était important d'avoir un cursus", assure ce tout récent ostéopathe diplômé. Ces derniers mois, sa vie s'est accélérée, "je prends tout ce qui m'arrive comme du bonus. J'ai deux années d'apprentissage, j'apprends à vitesse grand V, c'est une super opportunité que j'essaye de saisir à chaque fois". 

S'il avoue que passer de deux entraînements par semaine à deux par jour a été compliqué, il a aussi dû s'adapter à la différence de niveaux.  "Il y a deux ou trois divisions d'écart, le fossé est assez immense, note-t-il. On essaye de se mettre au niveau mais on ne veut pas freiner les autres dans leur progression. On essaye de pallier les manques même si on ne rattrapera jamais le temps perdu". Longiligne et toujours casqué par précaution après une fracture de la mâchoire il y a deux ans - "si ça fait la comparaison avec Larkham, ça me va", rigole-t-il, flatté- Lonca envisage la suite avec sérénité. Bath ? "On va jouer le match à fond contre des internationaux qui vont faire le Tournoi". L'arrivée de Lionel Beauxis la saison prochaine ? "Ca va être de bonne guerre. La concurrence est saine cette année avec Pierre et Nicolas, il n'y a pas de raison que ça change la saison prochaine. Je vais tout faire pour m'accrocher". 

 
 

commentaires


  • Toothy15/01/2014 17:10

    Jusqu'au plus petit coin de Navarre...:)

  • Y6PM15/01/2014 16:03

    Mais oui, c'était pour plaisanter. J'habite le sud-ouest.

  • Mojito3315/01/2014 15:53

    Énorme potentiel chez ce jeune joueur qui pue le Rugby à son poste.Il n'hésite pas à jouer dans la défense et à s'exposer. Dommage que pour le moment il n'est pas la capacité de se positionner en vrai buteur car à haut niveau aucun entraîneur ne peut se passer d'un 10 buteur,même si ce dernier est moins joueur (je ne cite personne mais certains comprendront). Conclusion: Lonca,mon petit,bosses ton pied à fond et s'en relâche car si tu t'améliore dans ce secteur là tu t'imposeras sans aucun problème. Aller l'UBB!!!!!!