Challenge Européen

Amlin Cup: Top départ ! (2/2)

Suite de notre tour d'horizon des clubs français qui entameront ce week-end leur campagne européenne dans le cadre du Challenge. Place maintenant à Oyonnax, Bordeaux-Bègles et Brive.

 
Amlin Cup: Top départ ! (2/2) - Rugby - Challenge EuropéenIcon Sport
 

Poule 1: Oyonnax-Worcester, samedi à 18h30

Grande première pour Oyonnax qui, après avoir découvert le Top 14, va enfin goûter à l’Europe ! Auteurs d’un début de saison encourageant, les Oyonnaxiens auront le bénéfice de démarrer la compétition à domicile, et face à un adversaire relativement faible. Les Worcester Warriors pointent en effet à la dernière place du Premiership, et n’ont pas remporté le moindre match après cinq journées. Mais les joueurs de Christophe Urios feraient bien de se méfier : lors de la précédente édition, Worcester fut l’équipe qui compta les meilleures statistiques en terme de points marqués (59 en moyenne par match), de ballons portés, de mètres parcourus, de ballons portés, et de nombre de passes. Mais, défaits par l’Usap (au nombre de points) et malgré les cartons qu’ils infligèrent à Gernika et Rovigo, les Anglais se classèrent à la deuxième place et manquèrent la qualification.

Poule 2: Bordeaux-Bègles-Bath samedi à 19h30

Amlin Cup: Top départ ! (2/2) - Rugby - Challenge Européen Si l’UBB brille en Top 14, l’Europe ne fait clairement pas encore partie de ses priorités. L’année dernière, les Girondins n’avaient pas remporté la moindre victoire en six matchs. Les hommes du président Marti joueront-ils le jeu cette année ? Une chose est sûre, c’est que leur bon début de saison en championnat leur donne un certain confort. Alors pourquoi ne pas espérer. Attention toutefois aux Anglais de Bath, qui pointent à la quatrième place du championnat anglais. Et les Anglais ne réussissent pas aux Girondins : sur 18 confrontations avec des clubs anglais, les Bordelo-Béglais se sont inclinés à 14 reprises.

Poule 3: Calvisano-Brive samedi à 21h

Brive regoûte enfin à l’Europe, seize ans après son titre (1997). Demi-finaliste de l’épreuve il y a deux saisons, les Brivistes n’ont pas oublié qu’ils avaient laissé de précieuses forces dans cette bataille européenne, négligeant ainsi, par la force des choses, leur objectif principal de maintien en Top 14. Voilà pourquoi cette année, les Corréziens ne feront pas de folies. De l’aveu même des entraîneurs, ils démarrent cette campagne européenne avec un objectif de performance, de comportement, mais pas de résultat. Pour ce déplacement à Calvisano, le staff donnera ainsi leurs chances à des joueurs en manque de temps de jeu. Enfin, un statistique intéressante qui donnera un peu de baume au cœur des Brivistes : lors de la précédente édition, Calvisano fut l’équipe qui afficha un pourcentage de plaquages réussis inférieur à 80% (79% précisément).

 - Midi Olympique@RugbyramaFR
 
 
 
À ne pas manquer
  • Abonnement

    Gérez votre abonnement ou abonnez-vous à Midi Olympique, le journal du rugby : voir toutes nos offres…

  • La chronique de Pierre Villepreux

    Ancien international français, il a également été entraîneur du XV de France et reste encore aujourd'hui un des personnages phare du rugby Français.

  • Toutes nos vidéos

    Retrouvez toutes nos vidéos de rugby…

Suivre Eurosport.com
 
Sur Facebook
 
Sur Twitter
 
Sur Mobile
iPhone | Android |